Cours Stage - La notion d'espèce

Exercice - La notion d’espèce

L'énoncé

Document 1 :

Si une jument et un âne, deux animaux fertiles se reproduisent, alors ils engendrent un animal hybride, mule ou mulet. Si la mule et le mulet se reproduisent eux aussi entre-eux, vous n'obtiendrez aucune descendance. Car la mule et le mulet sont stériles. Au contraire, si un chien et un loup, deux animaux fertiles entre eux se reproduisent, alors ils engendrent un animal hybride, qui lui, sera fertile.

 

Document 2 : 

En revanche, les hybrides dits inter-spécifiques, c'est-à-dire issus de croisements entre espèces différentes, sont fertiles si leurs parents ont le même type et le même nombre de chromosomes.


Question 1

Dans le document 1, dans quelle définition de la notion d'espèces se trouve-t-on ? Les couples de parents sont-ils de la même espèces d'après cette définition ?

Il s'agit de la définition biologique. En effet, nous avons des renseignements quand à la fertilité des parents mais aussi de leur descendance. C'est ainsi qu'on peut déduire de par cette définition, et sans aucun doute, que le cheval et l'âne sont d'espèces totalement différentes car même s'ils sont fertiles, ils engendrent une descendance stérile.

Le loup et le chien font cependant tord à cette définition. En effet, d'après cette définition biologique, ils devraient être de la même espèce car ils sont fertiles entre-eux et engendrent des descendants fertiles. Ce n'est pourtant pas le cas.

Question 2

Toujours dans le document 1 et à partir des connaissances sur l'espèce des chiens et des loups, comment peut-on prouver qu'ils ne font pas partie de la même espèce ?

Tout d'abord, en se plaçant dans la définition phénotypique et malgré les nombreuses ressemblances entre le chien et le loup, leur aspect physique reste cependant très différent. De plus, sont sait que le chien est un animal domestique qui vit avec les hommes alors que le loup est un animal sauvage qui vit en meute dans les forêts ou les montagnes.

Ainsi, on voit qu'ils ne vivent pas dans la même niche écologique. Donc, d'après les définitions écologique et phénotypique, le loup et le chien ne font pas partie de la même espèce.

Penser simplement aux caractéristiques des deux espèces.

Question 3

Dans le document 2, de quelle définition de la notion d'espèce s'agit-il ? 

Ici on parle du type et du nombre de chromosomes ainsi que du caryotype. On se situe donc dans la définition génotypique.

Question 4

A partir du document 2, donner une hypothèse pour expliquer pourquoi le chien et le loup engendrent des hybride fertiles et non pas les chevaux et les ânes.

On peut supposer que le chien et le loup ont le même caryotype, ce qui leur permet d'engendrer des hybrides inter-spécifiques et donc fertiles.

Quand au cheval et à l'âne, ils n'ont en effet pas le même caryotype. Le cheval a 64 chromosomes alors que l'âne en a 62. Cette différence engendre des individus non fertiles. 

 

Question 5

Alors, si le chien et le loup sont d'espèces différentes mais ont le même nombre de chromosomes, qu'est-ce qui les différencie ?

Dans la définition génétique, il y a deux échelles différentes, le caryotype et le génome. Ainsi, même si le chien et le loup ont le même caryotype, leur différence provient de la discordance de leur génome.