Cours Le conditionnel
QCM
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

L'énoncé

Ces phrases contiennent toutes des verbes au conditionnel. Expriment-ils du potentiel, de l'irréel du présent ou de l'irréel du passé ?

Tu as obtenu le score de


Question 1

Si tu étais majeur, tu pourrais voter.

Le conditionnel exprime le potentiel.
Le conditionnel exprime l'irréel du présent.
Le conditionnel exprime l'irréel du passé.
Repère la proposition subordonnée conjonctive introduite par « si ».
Es-tu actuellement majeur ?
Tu ne pourrais voter qu'à la condition d'être majeur actuellement (= présentement). Or, ce n'est pas le cas. Cette condition n'est donc pas réalisée dans le présent : « pourrais » correspond donc à un irréel du présent.

Question 2

Cette pièce de théâtre aurait connu un vif succès si la publicité avait été mieux faite.

Le conditionnel exprime le potentiel.
Le conditionnel exprime l'irréel du présent.
Le conditionnel exprime l'irréel du passé.
Quelle conjonction de subordination introduit la condition ?
Observe attentivement le temps utilisé dans la proposition subordonnée de condition.
« avait été » correspond à un temps du passé : lequel ?
La pièce de théâtre a-t-elle eu autant de succès que mérité ? Pourquoi ?
Le repérage de la proposition subordonnée conjonctive est essentiel : « si la publicité avait été mieux faite ». Une fois cette proposition repérée, l'identification du temps est aussi essentielle : l'emploi du plus-que-parfait (en concordance avec le conditionnel première forme « aurait connu ») situe la condition dans le passé. Dans le passé, cette pièce n'a pas remporté un vif succès parce que dans le passé la publicité n'a pas été suffisante : il s'agit donc d'un irréel du passé.

Question 3

Elle te serait très reconnaissante si tu lui portais sa lourde valise.

Le conditionnel exprime le potentiel.
Le conditionnel exprime l'irréel du présent.
Le conditionnel exprime l'irréel du passé.
Repère la proposition subordonnée de condition.
Elle est introduite par « si ».
As-tu l'intention de porter la valise ?
Oui, car tu es poli(e) :-)
La condition « si tu lui portais sa lourde valise » est une hypothèse incertaine mais envisageable. Le verbe au conditionnel « serait » correspond donc à un potentiel.

Question 4

Si votre candidature avait été retenue, vous en auriez été avisé.

Le conditionnel exprime le potentiel.
Le conditionnel exprime l'irréel du présent.
Le conditionnel exprime l'irréel du passé.
Repère la proposition conjonctive de subordination.
Une conjonction de subordination introduit cette proposition.
« Si » est une conjonction de subordination qui introduit, ici, l'expression de la condition.
Identifie rigoureusement les temps des verbes utilisés.
Ces verbes renvoient-ils au passé ou au présent ?
Encore une fois, le repérage de la proposition subordonnée conjonctive est essentiel : « Si votre candidature avait été retenue » . Une fois cette proposition repérée, l'identification du temps reste essentielle : l'emploi du plus-que-parfait « avait été retenue » en concordance avec le conditionnel première forme « auriez été » situe la condition dans le passé : il s'agit donc d'un irréel du passé.

Question 5

Si ton frère venait, il nous ferait rire.

Le conditionnel exprime le potentiel.
Le conditionnel exprime l'irréel du présent.
Le conditionnel exprime l'irréel du passé.
Repère la proposition subordonnée conjonctive introduite par « si ».
Demande-toi s'il est possible que ton frère vienne.
Rire est un fait soumis à une condition : la venue de ton frère. Cette condition est tout à fait envisageable - même si elle n'est pas certaine : le verbe au conditionnel « ferait » exprime donc un potentiel.