Cours Stage - Génotype et phénotype

Exercice - Les allèles et le génotype

L'énoncé

Un gène empêchant l'insuline de réguler le glucose au niveau des muscles vient d'être mis en évidence. Il fait donc partie de prédispositions génétiques au diabète, propres à chacun. Le caractère régulation du glucose par l'insuline est gouverné par un gène possédant 2 allèles : 

- L’allèle B, ou bonne régulation.

- L’allèle M, ou mauvaise régulation.

Voici une famille :

ffa985081f02f2838e88cab91b48104f0f7b31a7.jpg

On considère comme "malade" les personnes ayant l'allèle M, de mauvaise régulation du glucose par l'insuline.


Question 1

A l’aide de l’énoncé, retrouver le caractère porté par le gène qui nous intéresse.

Le gène dont parle l'énoncé exprime la capacité de l'insuline à réguler le glucose.

Question 2

Combien et quels allèles existent pour ce gène ?

Ce gène possède deux allèles : un qui code la bonne régulation du glucose par l'insuline, l'autre la mauvaise régulation du glucose par l'insuline.

Question 3

La femme n°5 a-t-elle une bonne ou une mauvaise régulation du glucose par l'insuline ?

La femme n°5 est "normale", elle a donc une bonne régulation du glucose par l'insuline.

Question 4

Les hommes n°6 et n°7 ont-ils les mêmes génotypes ?

Non, ils n'ont pas les mêmes génotypes étant donné  qu'ils diffèrent au moins par l'allèle de leur gène codant la régulation du glucose par l'insuline. De plus, ils peuvent différer sur d'autres allèles de gènes, étant donné que tous ne sont pas étudiés dans cet exercice.