HISTOIRE-GÉOGRAPHIE

Accède gratuitement à cette vidéo pendant 7 jours

Profite de ce cours et de tout le programme de ta classe
avec l'essai gratuit de 7 jours !

Démarrer l'essai gratuit


Le XIXe siècle n’est compréhensible que si l’on comprend bien la Révolution française de 1789. La Révolution française fait table rase en France : c’est un nouveau départ. Elle constitue une spécificité française. La plupart des autres pays européens sont aujourd’hui arrivés à peu près au même niveau de libertés et de droits, mais n’ont généralement pas connu de moment équivalent, moment assez terrible et véritablement fondateur. La Révolution débute en 1789, mais sa date de fin n’est pas si évidente.

 

I. De la monarchie constitutionnelle à la République

 

A. Les causes de la Révolution de 1789

Les causes de la Révolution sont d’abord celles de l’épuisement de la monarchie absolue. C’est l’épuisement de l’Ancien Régime, société inégalitaire, société d’ordres et de privilèges, contestée depuis le XVIIIe siècle par le mouvement des Lumières. Cette monarchie absolue est empêtrée dans des affaires d’endettement, dans des problèmes de levée de l’impôt en 1789 ce qui contraint le roi à convoquer les États généraux. Cette convocation des États généraux met le feu aux poudres.

Les dates importantes de la Révolution française sont le 17 et le 20 juin 1789. Le 17 juin, les députés des trois ordres décident de se rassembler pour ne plus se considérer comme États généraux mais comme Assemblée nationale. À partir de ce moment, on peut alors considérer que la Révolution française vient alors de débuter. Le 20 juin, c’est le serment du Jeu de paume.

 

B. Le compromis de la monarchie constitutionnelle

La monarchie constitutionnelle est un système dans lequel les pouvoirs politiques sont séparés, entre le roi qui détient l’essentiel des pouvoirs exécutifs et une assemblée qui détient l’essentiel du pouvoir législatif. Ce système est appuyé par un texte très important celui de la Constitution de septembre 1791. À partir de ce moment, la vie politique française se fait alors selon un droit écrit et consultable et non plus selon des coutumes.

 

revolution_1

 

Cette monarchie constitutionnelle fonctionne mal, notamment à cause du double jeu du roi, de son intransigeance et de son refus d’accepter cette diminution de ses pouvoirs. Cette monarchie n’est pas tant une monarchie constitutionnelle qu’une monarchie qui doit composer avec les idées républicaines de nombreux députés de la nation. La date de juin 1791 correspond à la tentative de fuite du roi pour rejoindre les armées étrangères et pour permettre à la Contre-Révolution de réussir. Celui-ci fût toutefois arrêté à Varennes, et ramené à Paris. On peut alors considérer que si la République n’est pas encore proclamée, la monarchie constitutionnelle se trouve en sursis.

 

C. La République

Après une deuxième trahison du roi en août en 1792, la République est enfin proclamée en septembre 1792, date à laquelle il n’existe plus d’autres solutions que de se débarrasser du roi : il est arrêté.

La République est un système où la souveraineté n’est plus détenue par le roi mais par la Nation. C’est donc un régime sans roi. C’est ce à quoi on parvient, non pas sans une grande réticence de la part d’acteurs politiques de l’époque pou

Il reste 70% de cette fiche de cours à lire

Cette fiche de cours est réservée uniquement à nos abonnés. N'attends pas pour en profiter, abonne-toi sur lesbonsprofs.com. Tu pourras en plus accéder à l'intégralité des rappels de cours en vidéo ainsi qu'à des QCM et des exercices d'entraînement avec corrigé en texte et en vidéo.