Première > Apprendre à apprendre > Améliorer son attention et sa compréhension > Comment fonctionne l’attention ?

Accède gratuitement à cette vidéo pendant 7 jours

Profite de ce cours et de tout le programme de ta classe avec l'essai gratuit de 7 jours !

Démarrer l'essai gratuit

Comment fonctionne l’attention ?

Permalien

Télécharger la fiche de cours Les téléchargements sont réservés uniquements aux abonnés

Lorsque l’on dit que l’on est attentif, il peut s’agir de deux états :

- Soit un état de vigilance, comme lorsqu’on guette l’arrivée de quelqu’un ou un danger.

- Soit un état dans lequel on va fixer sa pensée sur un objet précis, comme le faisceau d’une lampe de poche dirigé sur un objet.

L’attention est ce qui permet de récupérer une information pour l’amener à la conscience et la traiter. L’attention est donc indispensable pour bien suivre en cours, comprendre et mémoriser.

 

I. L’attention est sélective

 

Voici deux images avec une seule différence. À toi de la trouver.

C’est difficile ? Regarde bien au fond de l’image !

Maintenant, tu dois te demander comment tu n’as pas pu voir ça avant. Ton attention a sûrement été captée par le premier plan, par les visages, les émotions, le jeu, les personnages et les couleurs vives.

 

Voici un autre test. Parmi toutes ces images, laquelle vois-tu en premier ?

Ton attention va être portée sur la chose qui te paraît la plus importante. Si tu as peur des araignées, c’est sûrement l’araignée que tu vas voir en premier. Si tu as faim, tu vas voir les cookies en premier. En fonction de ton but, tu focalises le faisceau lumineux de ton attention sur une cible en particulier. Cela peut être ton évaluation d’histoire, la conversation avec ton voisin, ton téléphone, ton dessin. Le tout est donc de faire le bon choix de cible en fonction des circonstances.

 

II. L’attention est fragile

 

Autre exercice : regarde cette chaise et pendant au moins 30 secondes et essaye de ne penser qu’à cette chaise.

C’est difficile. Des pensées sont venues polluer ta concentration. Ce sont des distracteurs internes car ils viennent de toi, de ta pensée, de ton corps. Cela peut être aussi ton nez qui gratte ou le ventre qui gargouille. De la même façon, depuis le début de cette fiche, as-tu été distrait par des distracteurs externes, qui viennent de l’extérieur ? Cela peut être une voiture qui passe, quelqu’un qui t’appelle, ton téléphone qui sonne, etc. Tout cela va aussi te perturber dans ta concentration.

Si tu n’y as pas fait attention jusqu’à présent, jusqu’à la fin de cette fiche, essaye de noter tous les distracteurs externes qui vont te perturber. Très régulièrement, ton attention va être captée de manière réflexe par des objets, des sons, des couleurs vives, des mouvements. Ton faisceau lumineux de l’attention va être automatiquement dirigé vers ces choses surprenantes ou nouvelles. Pour bien travailler, pour bien rester concentré ou suivre une conversation par exemple, tu vas devoir apprendre à détecter rapidement tous les distracteurs internes et externes et à refocaliser ton attention le plus vite possible.

 

III. L’attention est difficile

 

Maintenir son attention demande un gros effort. C’est ce que l’on appelle la concentration. Se concentrer, c’est ralentir volontairement sa pensée pour bien traiter toutes les informations. Pour travailler, pas le choix, il faut faire chauffer le cerveau.

 

Exemple du test de Stroop :

1. Lis les mots écris sur l’image ci-dessus.

2. Recommence, mais cette fois-ci, lis uniquement la couleur avec laquelle les mots sont écrits.

Lire les couleurs a dû te demander beaucoup plus de temps et d’effort que de juste lire les mots car tu as dû bloquer ta lecture automatique des mots.

 

IV. L’attention est limitée

 

Dans la vidéo, tu as écouté attentivement un texte tout en essayant de résoudre les calculs qui se sont affichés. Verdict : impossible de faire les deux choses correctement ! Tu n’as pu avoir ton attention sur la compréhension du texte et sur les calculs en même temps. C’est normal. Tu ne peux pas faire deux choses en même temps correctement si elles te demandent toutes les deux de l’attention. C’est pareil lorsque tu révises. Tu ne peux pas réviser et regarder une série en même temps. Tu perdras du temps et cela sera mal fait. Pour gagner du temps lorsque tu révises, essaye donc de supprimer tous les distracteurs. Tu seras ainsi plus vite débarrassé des corvées et des devoirs.

Ensuite, tu peux lire le texte ci-dessous en essayant de le comprendre, tout en disant les chiffres de 1 à 30.

Texte : Si la brûlure est grave, il faut alerter les secours dès le début de l’arrosage. Après refroidissement, tu dois installer la victime en position adaptée, allongée confortablement ou assise en cas de gêne respiratoire tout en laissant la partie brûlée visible si possible. Aucun produit ne doit être appliqué sur une brûlure grave sans avis médical.

Tu dois sûrement avoir mieux compris le texte que dans l’exemple précédent. Pourquoi ? Cette fois, ton attention s’est portée sur une chose qui demandait vraiment de l’effort et de la concentration (la compréhension du texte). Les chiffres, tu les connais par cœur depuis longtemps, c’est automatisé, tu n’as plus besoin de ton attention pour compter. Celle-ci est alors libre de se porter sur ce qui te demande un effort.

 

Conclusion

 

Tu ne peux pas faire deux choses qui te demandent de l’attention en même temps. Personne n’est multitâche. Le résultat sera médiocre et à vouloir gagner du temps, tu vas en réalité en perdre ! Dès que quelque chose peut être automatisé, il faut le faire. Cela permettra de libérer ton attention pour l’utiliser sur des choses qui demandent vraiment un effort. Par exemple, en cours de langue, si tu peux apprendre par cœur tous tes verbes irréguliers et un maximum de vocabulaire, tu pourras libérer ton attention pour travailler ton accent ou la grammaire.