Première > Français > Boost Français > Boost Français - Subordonnées conjonctives en fonctions de CC

BOOST FRANÇAIS - SUBORDONNÉES CONJONCTIVES EN FONCTIONS DE CC

Accède gratuitement à cette vidéo pendant 7 jours

Profite de ce cours et de tout le programme de ta classe avec l'essai gratuit de 7 jours !

Démarrer l'essai gratuit

Subordonnées conjonctives en fonction de CC

Permalien

Télécharger la fiche de cours Les téléchargements sont réservés uniquements aux abonnés

Le complément circonstanciel est déplaçable et supprimable dans la phrase. Les subordonnées conjonctives introduisent différentes circonstances :

 

I. Temps

 

- Simultanéité : avec les conjonction « quand, lorsque, pendant que, etc. » Exemple, dans : « Elle s’en va dès que l’aube pointe », il est possible de la remplacer par un GN : « Elle s’en va dès l’aube ». Cela nous indique que c’est bien une conjonctive.

- Antériorité : avec la locution conjonctive « avant que + subj ». Exemple : « Préviens-moi avant que tu partes ». L’action n’est pas encore réalisée, ainsi il faut utiliser le subjonctif.

- Postériorité : avec la locution conjonctive « après que + ind ». Exemple : « Je rentrerai après que la nuit sera tombée ». L’action a été réalisée, ainsi il faut utiliser l’indicatif.

 

II. Cause

 

La cause est introduite par « parce que, puisque, comme, etc. » Exemple : « Comme il est tard, je vais rentrer. »

 

III. Conséquence

 

La conséquence est introduite par « de sorte que, si bien que, etc. » Exemple : « Il est gentil, si bien qu’on l’adore ».

 

IV. But

 

Le but est introduit par « afin que, pour que, de peur que, de crainte que + subj ». Exemple : « Je te conseille de t’entraîner afin que tu maîtrises la leçon. »

 

V. Hypothèse ou condition

 

L’hypothèse ou la condition sont introduites par « si + ind », « à condition que, en supposant que, à moins que + subj ». Exemple avec le système hypothétique et la concordance des temps : « Si tu veux, on pourra réviser ensemble. »