Première > Français > Le théâtre du XVIIe siècle au XXIe siècle > Problématiques du genre théâtral

PROBLÉMATIQUES DU GENRE THÉÂTRAL

Accède gratuitement à cette vidéo pendant 7 jours

Profite de ce cours et de tout le programme de ta classe avec l'essai gratuit de 7 jours !

Démarrer l'essai gratuit

Un texte à lire ou à jouer ?

Permalien

Télécharger la fiche de cours Les téléchargements sont réservés uniquements aux abonnés

Le théâtre est-il fait pour être lu chez soi ou bien vu sur scène ? Cette question est bien sûre insoluble, puisque le théâtre a une double nature : il se donne aussi bien à être lu qu’à être vu en représentation. Ce cours est particulièrement important pour l’exercice de dissertation.

 

I. Un texte à lire

 

A. Avant tout un texte

Le premier argument en faveur du théâtre comme texte à lire, est que le théâtre est avant tout un texte. Il est donc un genre littéraire à part entière, au même titre que la poésie ou le roman.

 

B. Musset : Spectacle dans un Fauteuil

Musset a écrit Spectacle dans un Fauteuil un recueil de pièces de théâtre qui ne sont faîtes que pour être lues. Ces pièces n’ont jamais été représentées sur scène de son vivant, et lorsqu’elles furent mises en scène ensuite, on se rendit bien compte que quelque chose manquait. Le théâtre de Musset à titre d’exemple est donc véritablement fait pour être lu chez soi.

 

II. Un texte à jouer

 

A. Texte à trous

Le théâtre est par nature un texte incomplet, qui se réalise pleinement et seulement dans sa représentation sur scène. Cette dimension incomplète permet au metteur en scène d’avoir la liberté nécessaire pour pouvoir l’interpréter sur scène.

 

B. Didascalies

Le texte théâtral porte en lui-même, grâce aux didascalies, les conditions de sa représentation sur scène. Les didascalies en effet ne servent qu’à la mise en scène.

 

C. Le metteur en scène

Le troisième argument est l’importance du metteur en scène. Certains metteurs en scène sont même plus connus que les auteurs eux-mêmes. La figure du metteur en scène apparait seulement à la fin du XIXe siècle. Auparavant, c’étaient toujours les auteurs eux-mêmes qui faisaient office de metteurs en scène.

Le metteur en scène est le médiateur entre le texte et son public. Il est capable de faire œuvre de création : il donne sa propre vision de la pièce, sa propre interprétation. Deux mises en scène de la même pièce peuvent donner quelque chose de très différent. Le metteur en scène est en effet celui qui choisi les acteurs, qui coordonne le scénographe, le costumier, les musiciens, etc. Il a ainsi une importance capitale dans la mise en scène de la pièce.

 

III. Un texte à voir

 

Le théâtre est également un texte à voir, avec des éléments très importants comme la lumière, les costumes, le décor, etc.

 

IV. Un texte à entendre

 

Le théâtre est aussi un texte à entendre. Il n’y a pas que le texte, les paroles des personnages mais également tout ce qui est musique, bruitage, etc.

 

V. Un texte incarné

 

Finalement le théâtre est un texte incarné par des personnages, il prend vie dans le jeu des comédiens. Ainsi, une pièce de théâtre peut changer radicalement selon les comédiens qui la joue, leur talent, leur physique, leur ton, leurs gestes, etc.

 

Ainsi, pour un sujet de dissertation comme celui-ci, « le théâtre est-il fait pour être lu chez soi ou bien vu sur scène », il ne s’agit pas de trancher. Il faut dire au contraire que le théâtre a une double nature, et qu’il est fait non seulement pour être vu, mais aussi pour être lu.