Première > Histoire-Géographie > Sujets contrôle continu > Metternich et le congrès de Vienne

METTERNICH ET LE CONGRÈS DE VIENNE

Exercice d'application


La France dans l'Europe des nationalités : politique et société (1848-1871)

  • Exercice : analyse de documents

    En analysant les documents et à l'aide de vos connaissances, expliquer en quoi le Congrès de Vienne établit un nouvel ordre européen.

    L’analyse du document constitue le cœur de votre travail, mais nécessite pour être menée la mobilisation de vos connaissances.

     

    Document 1 : L'ordre européen selon Metternich

    « La première et la plus grande des affaires, pour l'immense majorité de toute nation, c'est la fixité des lois, leur action non interrompue, et nullement leur chargement. Que les Gouvernements donc gouvernent, qu'ils maintiennent les bases fondamentales de leurs institutions, tant anciennes que nouvelles ; car si, dans tous les temps, il est dangereux d'y toucher, ce n'est pas aujourd'hui et dans la tourmente générale, qu'il peut être utile de le faire. Qu'ils énoncent à la face de leurs peuples cette détermination, et qu'ils la démontrent par des faits. […] Qu'ils vouent une attention soutenue à l'état des finances de leur pays. […] Qu'ils soient justes, mais forts ; bienveillants mais sévères. Qu'ils maintiennent le principe religieux dans toute sa pureté et ne souffrent pas que le dogme soit attaqué […]. Qu'ils étouffent les sociétés secrètes, cette gangrène de la société. Qu'enfin les grands Monarques resserrent leur union et prouvent au monde que si elle existe, elle n'est que bienfaisante, car cette union assure la paix politique de l'Europe […] ; que les principes qu'ils professent sont aussi paternels et tutélaires pour les bons, que menaçants pour les perturbateurs du repos public. »

    Klemenz Wenzel, comte puis prince de Met (1773-1859), Mémoire adressé à l'empereur Alexandre Ier de Russie, publié en 1820

     

    Document 2 : Gravure satirique, 1815

    "Le Gâteau des rois" (de gauche à droite : l'empereur d'Autriche, le duc de Brunswick, le tsar de Russie, le prince régent du Royaume-Uni, le roi de Naples, Napoléon Ier, son fils et le roi de Rome. Sous la table Talleyrand tenant un portrait de Louis XVIII).

    Le partage de l'Europe à Vienne : Les vainqueurs de Napoléon Ier se partagent son empire, tandis que ce dernier tente de maintenir ce qu'il en reste et que Talleyrand pousse Louis XVIII sur le trône.

La correction et les astuces de cet exercice t'intéressent ?

Accède librement à l'ensemble des contenus, aux astuces et aux corrections des exercices en t'abonnant sur Les Bons Profs. Clique ici pour démarrer l'abonnement.