Quatrième > Espagnol > Conjugaison > Le passé composé

Accède gratuitement à cette vidéo pendant 7 jours

Profite de ce cours et de tout le programme de ta classe avec l'essai gratuit de 7 jours !

Démarrer l'essai gratuit

Le passé composé

Permalien

Télécharger la fiche de cours Les téléchargements sont réservés uniquements aux abonnés

C’est un temps très employé en Espagne mais moins en Amérique latine, où il est remplacé par le passé simple (pretérito).

 

I. La formation

 

A. Les verbes réguliers

passe-compose

Pour conjuguer les verbes réguliers, on utilise un seul auxiliaire qui est le verbe haber et qui se conjugue he, has, ha, hemos, habéis, han. Attention à ne pas faire des fautes avec la première et deuxième personne du pluriel (hemos, habéis).

Ensuite on utilise le participe. Pour le construire, on utilise le radical + ADO pour les verbes qui finissent en AR (cantado, hablado, saltado), et le radical + IDO pour les verbes qui finissent en ER ou IR (comido, sabido, vivido).

 

B. Les verbes irréguliers

passe-compose2

Il n’y a jamais d’irrégularités dans l’auxiliaire. Par contre, on a des participes irréguliers. Il faut les apprendre par cœur.

 

II. Valeurs et emplois

 

A. Un lien avec le présent

Par exemple : je suis dans le présent d’énonciation (le moment dans lequel je parle) et je dis durante este curso he tenido buenas notas. On comprend donc que l’année scolaire vient de finir ou qu’elle n’est pas encore finie (on est au mois de mai, par exemple). L’action peut continuer au moment où je parle. C’est une action passée qui peut se poursuivre jusqu’au présent.

 

B. Une conséquence dans le présent

Si l’on dit tengo hambre porque esta mañana no he desayunado (= j’ai faim parce que ce matin je n’ai pas pris mon petit-déjeuner), il y a une action dans le passé (le fait de ne pas avoir pris de petit-déjeuner) qui a une conséquence dans le présent (au moment où je parle, j’ai faim). C’est une façon de justifier le présent.

 

Le passé composé sert à dire beaucoup de choses sur le présent, en parlant des faits passés qui y sont liés ou qui ont une conséquence sur ce présent.