Quatrième > Français > Méthodologie > Méthodologie de l'écriture

MÉTHODOLOGIE DE L'ÉCRITURE

Accède gratuitement à cette vidéo pendant 7 jours

Profite de ce cours et de tout le programme de ta classe avec l'essai gratuit de 7 jours !

Démarrer l'essai gratuit

Écrire un poème

Permalien

Télécharger la fiche de cours Les téléchargements sont réservés uniquements aux abonnés

I. Choisir une forme

 

Une forme fixe : une manière d’organiser le poème qui existe déjà dans la tradition littéraire. Par exemple le sonnet, le rondeau, l’élégie, etc. C’est une manière d’organiser les strophes avec des codes déjà établis, permettant d’avoir un cadre.

Une forme libre : décidée dès le départ et qui permet d’être plus souple. Ce peut être un poème en prose : pas de vers, ici, il s’agit d’écrire des passages à caractère poétique à la suite.

 

II. Choisir un schéma de rimes (ou pas)

 

Rimes suivies, embrassées, croisées : c’est la manière de disposer les rimes au sein d’une strophe. Attention à la forme fixe, par exemple dans le sonnet, il faut utiliser des rimes embrassées dans les quatrains, et embrassées ou croisées dans les tercets.

Il est possible de développer des vers sans rimes dans une forme libre ou des versets dans le poème en prose : phrases qui ont un certain rythme, une certaine sonorité mais qui ne présentent pas de rimes.

 

III. Trouver les rimes

 

Chercher les rimes en amonts, certaines sont classiques, il est possible de s’inspirer des chansons françaises. Choisir des rimes harmonieuses, intéressantes, et significatives.

 

IV. Choisir un type de vers

 

Combien de syllabes par vers : octosyllabe (8), décasyllabe (10) ou alexandrins (12), il faut choisir le type de vers le plus approprié. L’oreille est, par exemple, plus habituée à l’alexandrin, il est plus facile de couler les phrases dans le moule de l’alexandrin. Ou bien, choisir des vers libres ou des versets de longueur variable.

 

V. Trouver ou reprendre des images

 

Les images sont un terme d’analyse du style. On distingue trois type d’images.

Comparaison : utilisée avec un outil de comparaison comme « pareil », « plus que », « comme », « moins que ». Exemple : « Le poète est comme ce prince dénué. » L’outil de comparaison « comme» illustre la soif d’absolu et de liberté du poète, comme l’oiseau Albatros.

Métaphore : rapprochement de deux choses sans être une comparaison. Exemple : La femme aimée et la rose. La rose est traditionnellement rapprochée à la femme aimée.

Allégorie : lorsque l’on signifie quelque chose d’abstrait par quelque chose de concret. Exemple : Le Bateau ivre, de Rimbaud incarne la liberté à laquelle inspire le poète, « ivre » parce qu’il tangue et va où il veut.