Seconde > Allemand > Méthodologie > Vocabulaire et expression

Accède gratuitement à cette vidéo pendant 7 jours

Profite de ce cours et de tout le programme de ta classe avec l'essai gratuit de 7 jours !

Démarrer l'essai gratuit

Mémoriser plus facilement du vocabulaire - Partie 1

Permalien

Télécharger la fiche de cours Les téléchargements sont réservés uniquements aux abonnés

Retenir le vocabulaire du cours peut être apprendre la trace écrite du cours, peut être une liste de mots à retenir, une liste de vocabulaire. Comment peut-on faire face à une vingtaine de mots qu’il faut retenir ?

 

Apprendre dans le contexte

L’idée est toujours d’apprendre en reliant, par exemple au document où on a rencontré ce mot pour la première fois ou la situation dans laquelle vous avez entendu ce mot. Apprendre en contexte, cela aide le cerveau à faire un lien entre le mot et la situation ou le document. En se souvenant du contexte, on peut apprendre le mot plus facilement que si on l’apprend de façon détachée. Écouter et bien travailler en cours, cela facilite le travail, on commence à s’imprégner le vocabulaire.

 

Faire des « fiches intelligentes »

Faire une fiche n’est pas quelque chose de novateur, mais on propose de changer la manière de la faire. Il n’est pas conseillé de faire une fiche avec une liste des vingt mots à apprendre, mais d’effectuer un tri qui permet de mieux retenir les mots. Sur mes vingt mots, je peux par exemple faire une liste de tous les verbes à apprendre, puis tous les substantifs etc. Le fait de classifier aide à retenir. Cela  aide aussi de trier par thème ou sous-thème. Si j’apprends par exemple le vocabulaire autour de la maison, je fais une fiche sur les noms des meubles, une fiche sur les pièces, etc. On peut donc aussi découper en thèmes pour éviter d’avoir une liste de mots à apprendre en bloc, ce qui peut être assez difficile.

 

Fabriquer une « mind map »

En français « carte mentale » ou « carte heuristique ». C’est un document qui sert de bilan. Par exemple à la fin du chapitre, il y a beaucoup de choses à revoir, donc il faut parcourir le cahier, et relever tous les mots qu’on a besoin d’apprendre. On les fait figurer sur une feuille A4. L’idée est de placer la notion traitée au cœur et de faire un jeu de ramification, affiner thème par thème et placer tous les mots sur la fiche de façon organisée. Il faut la faire soi-même car le processus de fabriquer soi-même le document permet facilement d’apprendre. On retient généralement 30 % de ce que l’on voit et 80 % de ce que l’on fait. On peut illustrer cette carte mentale (couleurs, dessins, associer un mot et un dessin ou des mots-images pour les mots plus difficiles à retenir).

 

User et abuser des post-its

Il est intéressant d’utiliser son environnement, par exemple coller des post-it à des endroits stratégiques.Par exemple sur le frigo, je mets le verbe « essen », la forme au prétérit et au parfait. Sur le placard, je mets « trinken », etc. Ça marche très bien pour les noms de vêtements, le nom des aliments, n’hésitez pas à coller des post-it, cela peut vous aider.

 

Réaliser des « flash cards »

Les « flash cards » sont des cartes en carton. L’idée est de noter d’un côté le mot en français, de l’autre côté en allemand, par exemple « l’environnement » et au dos « die Umwelt ». Autre exemple, je veux apprendre le mot soleil, en allemand « die Sonne », je fais un petit mot-image. L’idée est de fabriquer autant de cartes que de mots à retenir. On peut les mettre dans une boîte et tous les soirs en tirer plusieurs au sort. On peut aussi partager cette boîte pour réviser à plusieurs.