Seconde Générale > Français > La poésie du XIXe au XXe siècle : du romantisme au surréalisme > Méthodologie de l'analyse d'une poème

MÉTHODOLOGIE À L'ANALYSE D'UN POÈME

Permalien
Méthodologie de l'analyse d'une poème
3 vidéos
  • 1 video-seconde-generale-francais-methodologie-a-lanalyse-dun-poeme-2131 Méthodologie à l'analyse d'un poème
  • 2 video-seconde-generale-francais-methodologie-a-lanalyse-dun-poeme-2131 Exemple de méthodologie à l'analyse d'un poème
  • 3 video-seconde-generale-francais-methodologie-a-lanalyse-dun-poeme-2131 Les figures de styles en poésie
Télécharger ce rappel de cours en pdf Les téléchargements seront prochainement réservés aux abonnés

I. Avant la lecture

 

A. Étude du paratexte

La première chose à faire avant d’étudier le texte est d’étudier le paratexte, c’est-à-dire ce qui se trouve autour du texte : le titre, l’auteur, la date d’écriture du texte, etc.

La date aide souvent à déterminer le courant littéraire. Par exemple, un œuvre d’Hugo écrite au XIXe siècle doit mettre sur la piste du courant romantique. Il faut ainsi croiser ces informations avec sa culture générale, afin d’orienter sa lecture et de ne pas commencer totalement de rien. Toutes les informations extraites du paratexte doivent donc être notées au brouillon.

 

B. Regarder le texte « de loin »

Ensuite, il faut regarder le texte « de loin », c’est-à-dire le regarder sans le lire. Cela permet d’étudier la structure : y a-t-il des strophes ? Les vers sont-ils réguliers (toujours du même type), ou a-t-on un poème en vers libres (absence de vers régulier), ou en prose (sans rimes) ?

On doit aussi regarder la fin des vers pour observer les rimes : s’agit-il de rimes croisées, de rimes embrassées ? Le poème est-il régulier ou non ? Ces informations doivent également être notées au brouillon.

 

C. Lecture du titre

La lecture du titre sert à se mettre dans la peau d’un lecteur ordinaire : il faut se demander quel poème on s’attend à découvrir après lecture du titre. Quelles attentes le titre produit-il sur le lecteur ? Il faudra ensuite se demander, après lecture du poème, si ces attentes ont été satisfaites ou non.

 

II. Lecture du poème

 

Il est conseillé de lire le texte avec un stylo à la main, afin de souligner dès que l’on trouve quelque chose. On peut faire cette lecture en deux temps, mais une troisième lecture (voire plus) est souvent nécessaire.

 

1re lecture

Elle vise d’abord à identifier le thème général du poème : de quoi parle le poème, quel est son objet ? Ensuite, à identifier le registre : le poème est-il plutôt comique, pathétique, etc., que cherche-il à produire sur le lecteur ? Une fois ces éléments établis, on peut constituer des attentes sur les procédés d’écriture. Par exemple, si le poème parle de mort et que son registre est pathétique, cela produit des attentes autour des procédés d’écriture mobilisés par le poète pour produire cette atmosphère pathétique.

 

2e lecture

On recherche ensuite les procédés d’écriture. On peut commencer par dégager le champ lexical. On peut ensuite observer la place des mots, très importante dans un poème. Certaines places dans le vers peuvent donner au mot une position forte, à l’instar des mots placés en tout début ou en toute fin de vers. On peut également faire un travail sur les rimes : deux mots qui riment ensemble sont deux mots qui sont mis en lien, ce qui peut avoir un sens qu’il faut analyser. Enfin, il faut faire attention au rythme notamment en considérant les règles de métriques pour identifier d’éventuelles diérèses par exemple. La recherche autour des procédés d’écriture permet de faire un lien avec le thème général : comment le poète défend-il son thème général et comment a-t-il fait ressentir aux lecteur ses émotions ?