Seconde > Histoire-Géographie > Territoires, populations et développement : quels défis ? > Des trajectoires démographiques différenciées : les défis du nombre et du vieillissement

DES TRAJECTOIRES DÉMOGRAPHIQUES DIFFÉRENCIÉES : LES DÉFIS DU NOMBRE ET DU VIEILLISSEMENT

Accède gratuitement à cette vidéo pendant 7 jours

Profite de ce cours et de tout le programme de ta classe avec l'essai gratuit de 7 jours !

Démarrer l'essai gratuit

Des trajectoires démographiques différenciées : les défis du nombre et du vieillissement

Permalien

Télécharger la fiche de cours Les téléchargements sont réservés uniquements aux abonnés

I. Croissance et urbanisation de la population

 

A. Une population croissante

Il y avait en 1900, 1,5 milliard de personnes sur Terre ; 7,5 milliards en 2017 et les démographes estiment que l’humanité atteindra le chiffre de 11 milliards d’habitants en 2100. Pour effectuer leurs prévisions, les démographes se basent sur le schéma de la transition démographique.

 

 transition-demographique

 

La transition démographique est le passage d’un régime démographique traditionnel à un régime démographique moderne.

Un régime démographique traditionnel se caractérise par des naissances nombreuses et un fort taux de mortalité. Un régime démographique moderne se caractérise par un taux de fécondité assez faible mais une mortalité qui est aussi faible.

Cette transition comporte deux phases :

- Première phase : on voit la mortalité diminuer assez rapidement. Cela s’explique par des campagnes de vaccination et par une baisse de la mortalité infantile grâce à des progrès dans l’hygiène.

- Deuxième phase : la mortalité diminue moins rapidement, c’est la fécondité qui commence à diminuer.

Durant ces deux phases, l’écart entre les naissances et les décès (l’accroissement naturel) est très important et explique l’augmentation de la population.

 

B. Des trajectoires démographiques différentes

Cette transition démographique explique les trajectoires démographiques différentes. Tous les pays ne suivent pas ce schéma au même moment. La principale raison qui explique le décalage est le niveau de développement et la croissance économique.

En effet, les pays développés tels que l’Europe du Nord, l’Asie de l’Est et le Japon ou l’Amérique du Nord ont terminé leur transition démographique depuis la première moitié du XXe siècle. Leur population n’augmente plus, voire même elle diminue dans le cas du Japon ou la Russie.

D’autres pays sont arrivés à la fin de leur transition démographique. C’est le cas de l’Inde, de l’Amérique du Sud, de l’Afrique du Nord ou certains pays du Moyen Orient. Leur population augmente à un rythme de moins en moins rapide.

D’autres pays sont à la deuxième ou première phase de la transition démographique et donc connaissent une forte augmentation de la population. C’est le cas pour l’Asie du Sud et pour l’Afrique. En effet, l’Afrique est le continent où la population augmente le plus. En 2017, la population était de 1,2 milliard d’habitants et cette population va doubler d’ici 2050 pour atteindre les 2,5 milliards d’habitants.

 

C. Une population de plus en plus urbaine

L’urbanisation est liée au développement économique et varie selon les pays. Dans les pays développés, l’urbanisation est arrivée à un niveau maximum. En Europe, elle est supérieure au 80 %. Dans ces pays, la croissance urbaine est très limitée.

Dans les pays les plus ruraux qui sont en développement, la croissance urbaine est très rapide. C’est le cas en Inde ou en Afrique. Par exemple, la ville de Mumbai accueille chaque semaine 4000 nouveaux habitants. La population urbaine est actuellement de 55 % mais on pense que cette population sera de 75 % en 2050.

Une autre caractérisation de cette urbanisation, est le fait que les habitants se regroupent dans des très grandes villes qu’on appelle des mégapoles, c’est-à-dire des villes de plus de 10 millions d’habitants.

 

II. Les défis démographiques

 

A. Les défis de la croissance dans les pays en développement

Dans les pays en voie de développement, le problème qui se pose est celui de la forte croissance démographique. Ces pays sont déjà confrontés à des problèmes sociaux importants car ils ne répondent pas aux besoins de leurs populations. Il s’agit de besoins en nourriture, en logement, en accès à l’eau potable, à l’éducation ou à la santé. Si la population augmente, ces besoins vont aussi augmenter et le principal défi que devront affronter ces pays est comment répondre à cette augmentation de la population.

 

B. Le vieillissement

Le deuxième problème touche les pays développés et la Chine : c’est le défi du vieillissement. En effet, les populations ont un taux de fécondité faible et la moyenne d’âge de la population augmente progressivement.

En Europe, plus de 25 % de la population a plus de 60 ans et ce chiffre est amené à augmenter. Cela pose différents problèmes tels que le paiement de retraites, les soins aux personnes âgées. Certains pays, comme le Japon, voient leur population diminuer.

Les solutions sont diverses pour régler ces problèmes. Certains pays essayent d’inciter les populations à avoir plus d’enfants. D’autres pays, comme l’Allemagne, ont fait appel à l’immigration afin de rajeunir la population.

 

Conclusion

 

Les différentes trajectoires démographiques produisent des effets différents. Dans les pays en développement, c’est le problème de la croissance forte et dans les pays développés, le problème est plutôt celui du vieillissement. Ces différents défis appellent donc des différentes réponses. Quoi qu’il en soit, ces contrastes vont accentuer les profonds déséquilibres démographiques sur Terre dans les prochaines décennies.