Seconde > SVT > Procréation et sexualité humaine > Le contrôle hormonal

LE CONTRÔLE HORMONAL

Accède gratuitement à cette vidéo pendant 7 jours

Profite de ce cours et de tout le programme de ta classe avec l'essai gratuit de 7 jours !

Démarrer l'essai gratuit

Testicules et production des spermatozoïdes

Permalien

Télécharger la fiche de cours Les téléchargements sont réservés uniquements aux abonnés

I. Schéma d’un testicule à l’échelle macroscopique

 

 

Un testicule humain mesure environ 3 cm de long chez l’adulte. On dit qu’il est de forme ovoïde (un peu ovale) et ce testicule vu en coupe est relié également à des canaux :

- l’épididyme dans lequel sont stockés momentanément les spermatozoïdes,

- le canal déférent par lequel ils sont évacués.

 

À l’intérieur du testicule, on observe, dans l’enveloppe qui s’appelle l’albuginée, différentes poches : des lobules (en orange).

Dans ces poches se trouvent des tubes séminifères (en bleu). Plus précisément, chaque testicule contient 200 à 300 lobules et chaque lobule contient quelques tubes séminifères. Ces tubes séminifères sont les lieux précis de production des cellules reproductrices masculines : les spermatozoïdes.

 

II. Schéma d'une coupe transversale de tube séminifère

 

 

Un tube séminifère mesure environ 300 µm de diamètre. Il est observable au microscope en classe.

Ci-dessus, sont représentés des tubes en coupe sous forme ronde, avec au centre, une lumière qui en général est vide, et une paroi épaisse dans laquelle se trouvent des cellules :

- Les cellules de Sertoli : grosses cellules (en orange) qui occupent toute l’épaisseur de la paroi. Ce sont des cellules protectrices et nourricières qui ont aussi un rôle de production hormonale. Elles protègent la lignée germinale.

- La lignée germinale : ensemble de cellules (en jaune) qui, en se divisant, donnent naissance aux spermatozoïdes. Cette lignée germinale a une organisation particulière : les cellules qui sont le moins avancées dans le processus de division se trouvent sur les bords du tube. Plus la division cellulaire avance, plus les cellules avancent vers la lumière du tube. Au final, les spermatozoïdes se retrouvent au niveau de la lumière puis ils se détacheront de cette paroi et ils partiront. Ils rejoindront l’épididyme et le canal déférent.

 

III. Qu'est-ce qu'un spermatozoïde ?

 

Les spermatozoïdes sont des cellules très particulières de par leur contenu génétique mais aussi de par leur forme qui est très allongée. Ce sont des cellules différenciées.

 

 

- A l’avant, une tête contient le noyau et les informations génétiques. Cette tête est très réduite : elle ne contient que le noyau et quelques organites dont une vésicule à l’avant qui s’appelle l’acrosome.

- Au milieu, il y a une pièce intermédiaire, plus fine, riche en organites particuliers, les mitochondries qui permettent de produire de l’énergie utilisée lors du déplacement du spermatozoïde, qui est actif.

- A l’arrière, il y a un flagelle, on dit aussi une queue.

L’ensemble de ce spermatozoïde mesure un peu plus de 50 µm mais l’essentiel de la longueur correspond au flagelle. Le spermatozoïde est le gamète masculin, il est produit dans le tube séminifère et il se retrouve au contact de cette lumière par laquelle il quitte le tube séminifère.

 

IV. Production de testostérone

 

Sur le schéma du tube séminifère, on peut observer des vaisseaux sanguins et des cellules interstitielles ou cellules de Leydig. Ces cellules interstitielles sont productrices d’une hormone qui est déversée dans la circulation sanguine : la testostérone. La testostérone a deux rôles principaux :

- elle stimule la production de gamètes dans les tubes séminifères, on appelle cela la gamétogenèse,

- elle est responsable de tous les caractères sexuels masculins.

 

Conclusion

 

Dans les testicules, on trouve des tubes séminifères, dans lesquels se produit la gamétogenèse, c’est-à-dire la production des spermatozoïdes. Cette gamétogenèse se fait du pourtour vers le centre du tube séminifère : on dit qu’elle est centripète, elle se dirige vers le centre du tube et elle permet de donner naissance aux gamètes de l’homme.