SES

Accède gratuitement à cette vidéo pendant 7 jours

Profite de ce cours et de tout le programme de ta classe
avec l'essai gratuit de 7 jours !

Démarrer l'essai gratuit


Le système par lequel l’État intervient pour permettre davantage de justice sociale, pour réduire les inégalités, etc., se heurte à trois grandes contraintes et est critiqué pour cette intervention.

 

I. Contrainte de financement

 

La première contrainte, la plus mobilisée dans les argumentaires, est la contrainte de financement. On assiste depuis la fin des années 1960 à un accroissement des dépenses de protection sociale. Elles occupent une place de plus en plus importante. Elles représentent 33 % du PIB aujourd’hui contre 15 % en 1960. D’un côté, cela montre que l’on assiste à un vieillissement de la population. Il faut donc financer le système de retraite, il faut soigner les personnes âgées qui sont plus fragiles, etc. D’un autre côté, il y a davantage de personnes qui sont plus fragiles, davantage exclues, qui ont besoin d’aides au logement, d’aides d’urgence, etc. Les dépenses sociales, qu’elles financent la santé, l’exclusion ou le logement ont augmenté.

Durant longtemps, elles ont augmenté plus vite que les recettes, ce qui fait que leur poids s’accroît dans le PIB et il devient de plus en plus difficile de les financer. Par ailleurs, les recettes diminuent plus vite que les dépenses. Le volume de dépenses est déconnecté du volume des recettes. D

Il reste 70% de cette fiche de cours à lire

Cette fiche de cours est réservée uniquement à nos abonnés. N'attends pas pour en profiter, abonne-toi sur lesbonsprofs.com. Tu pourras en plus accéder à l'intégralité des rappels de cours en vidéo ainsi qu'à des QCM et des exercices d'entraînement avec corrigé en texte et en vidéo.