Terminale > SES > Sciences sociales et politiques (Spé) > Annale - La parité en politique

ANNALE - LA PARITÉ EN POLITIQUE

Exercice d'application


Sciences sociales et politiques (Spé)

  • Exercice de spécialité - Annale Bac

    Sujet : Pourquoi la parité entre femmes et hommes en politique est-elle difficile à atteindre ?

     

    Document 1 - Part des femmes parmi les élus des principales assemblées politiques

    En %

    Avant les lois de parité (*)

    Après les lois de parité

    Assemblée Nationale

    18,5 % (2007)

    26,9 % (2012)

    Sénat

    22,1 % (2011)

    22,3 % (2014)

    Conseils régionaux

    - Présidence

    - Conseiller(e)s

     

    7,7% (2010)

    48 % (2010)

     

    17,6 % (2015)

    47,8 % (2015)

    Conseils départementaux

    - Présidence

    - Conseiller(e)s

     

    5 % (2011)

    13,8 % (2011)

     

    9,9 % (2015)

    50 % (2015)

    Conseils municipaux

    - Maires

    - Conseiller(e)s

     

    13,8 % (2008)

    35 % (2008)

     

    16 % (2014)

    0,3 % (2014)

    (*) lois de parité : lois instaurées afin de favoriser l’égale représentation politique des femmes et des hommes.

    Note : les dates indiquées entre parenthèses correspondent à la dernière élection, avant ou après les lois de parité.

    Source : Ministère de l'Intérieur, 2015.

     

    Document 2

    Les moindres marges de manœuvre, les manques ou les silences du texte de la loi sur la parité ont été exploités par la plupart des partis politiques pour préserver les positions détenues par des hommes. Les assemblées paritaires (ou presque) sont en effet aujourd'hui celles où la loi est strictement contraignante [ ] tandis que les autres restent des bastions* masculins [ ]. Ce sont bien les stratégies d'investiture ou de placement des candidats par les partis politiques qui construisent ce champ politique [...] où la présence des femmes ne semble être tolérée que dans des assemblées mineures ou faiblement valorisées [ ]. Aux élections législatives de 2007, les petits partis politiques [ ] ont respecté la parité des candidatures (ne pouvant vraisemblablement se permettre d'amputer le montant de leur financement public) [ ]. Les usages de la loi ont traduit [ ] une fixation de la féminité autour de « qualités » stéréotypées (sens du concret, écoute, dévouement ). [ ] Les femmes apparaissent toujours en « défaut de » (compétence, autorité...) ou en «excès de» (nerfs, émotivité...). Elles peinent de fait à habiter de manière adéquate des rôles qui ont été définis et longtemps incarnés par des hommes.

    * Bastion : ici domaine réservé.

    Source : « Au-delà de la parité », Catherine ACHIN, Mouvements, 2012.

     
La correction et les astuces de cet exercice t'intéressent ?

Accède librement à l'ensemble des contenus, aux astuces et aux corrections des exercices en t'abonnant sur Les Bons Profs. Clique ici pour démarrer l'abonnement.