Troisième > Allemand > Conjugaison > Le parfait

Accède gratuitement à cette vidéo pendant 7 jours

Profite de ce cours et de tout le programme de ta classe avec l'essai gratuit de 7 jours !

Démarrer l'essai gratuit

Le parfait

Permalien

Télécharger la fiche de cours Les téléchargements sont réservés uniquements aux abonnés

Le parfait est un des temps du passé en allemand. On va l’utiliser pour décrire des actions passées, pour faire le bilan de ce qui s’est passé. Il va ressembler au passé composé en français. On va se servir de la même formule au départ.

Voici un exemple avec le verbe « spielen » (jouer) : « ich habe gespielt » (j’ai joué). Le parfait est composé, comme en français de deux éléments :

 

I. L’auxiliaire « haben » ou « sein »

 

Il faut savoir choisir entre les deux. On les conjugue au présent.

Lorsque le verbe que l’on veut utiliser concerne soit un déplacement (« gehen », « fahren »), soit un changement d’état (« aufstehen »), soit un verbe d’état (« sein », « bleiben ») : on utilise l’auxiliaire « sein ».

Dans tous les autres cas de figure, c’est toujours « haben » qui est utilisé.

Par exemple, on peut s’entraîner avec les verbes « fallen » (tomber), « sehen » (voir), « schwimmen » (nager). « Fallen » est un changement d’état donc on va utiliser l’auxiliaire « sein ». Pour le verbe « sehen », on ne se situe dans aucun cas de figure donc on utilise « haben » (ich habe gesehen). Pour le verbe « schwimmen », il s’agit bien d’un changement d’état et on va utiliser le verbe « sein ». Ce qui est différent du français, car on dit « j’ai nagé ».

 

II. Le participe passé

 

Il est reconnaissable grâce à son préfixe « -ge » et à la terminaison que l’on y ajoute.

On peut avoir soit la terminaison « -t » soit la terminaison « -en ». Cela dépend des verbes faibles et des verbes forts.

Avec les verbes faibles, on a besoin du suffixe « -t ». C’est le cas pour « spielen ».

Dans la plupart des cas pour un verbe fort, on utilise le suffixe « -en » (comme avec « sehen »).

On a aussi en allemand des verbes simples, sans préfixe : « spielen », « fahren ». Ils prennent un « -ge » au début.

Lorsque l’on a des verbes à particules séparables comme « einkaufen » ou « anrufen », on met le préfixe « -ge » entre la particule et le radical du verbe. La liste des particules séparables est la suivante : ab-, an-, auf-, aus-, bei-, ein-, los-, mit-, etc.

Lorsque l’on a des verbes à particules inséparables (comme be-, emp-, ent-, er-, ge-, miss-, ver-, zer-), on ne met pas du tout de prefixe « -ge » (comme « bezahlen » ou « vertsehen »). 

Pour les verbes en « -ieren », qui sont souvent dérivés du français (comme « telefonieren », « informieren » ou « demonstrieren »), on ne met pas le préfixe « ge- » et ils sont forcément faibles.