Troisième > Français > Agir dans la cité : individu et pouvoir > Annale - Travail d'écriture : l'émancipation féminine

ANNALE - TRAVAIL D'ÉCRITURE : L'ÉMANCIPATION FÉMININE

Exercice d'application


Annales

  • Exercice - Alice Ferney, Chercher la femme - Annale Brevet

     

    Document. Texte littéraire

    En 1958, Nina, lycéenne de seize ans et fille de mineur, et Vladimir, jeune ingénieur des Mines de vingt-six ans, se sont rencontrés à l’orchestre. Le jeune homme est tombé amoureux de la jeune fille et lui a proposé de l’épouser. Face à cette proposition, Nina confie son impatience à sa grand-mère.

    – Pourquoi es-tu si pressée ? demanda Sacha sans cacher son étonnement.

    Elle était stupéfaite de l’évidence qui s’était faite chez sa petite-fille et tout de même, si forte fût-elle, l’aveu de Nina lui faisait battre le cœur plus vite.

    – Je ne sais pas, dit Nina (elle osait même dire je ne sais pas !). C’est comme ça. Il faut avancer dans la vie, saisir l’occasion qui se présente. Tu ne crois pas ?

    – Et le lycée, Douchka1. As-tu pensé au lycée ?

    Sacha Javorsky quittait le champ du grand amour pour revenir aux choses sérieuses.

    – Oui, dit Nina, bien sûr. Je continuerai à aller au lycée comme aujourd’hui.

    – Tu ne sais pas qu’un homme dans une maison exige beaucoup de sa femme, dit Sacha Javorsky avec un air d’être sûre de ce qu’elle avançait. Tu n’auras plus le temps d’étudier !

    – Vladimir ne m’empêchera pas d’étudier, souffla Nina.

    Ce ton amolli et romantique eut le don d’agacer Sacha. Elle n’avait pas élevé sa petite-fille pour en faire une gourde qui s’en laisse conter par le premier garçon venu.

    – Ça ma fille, nous en reparlerons ! dit-elle avec ironie.

    Puis elle récita son couplet désenchanté : Les hommes, ça met les pieds sous la table et les chemises en boule au linge sale, et ça croit que les lapins naissent découpés, farcis et grillés !

    Nina ne disait rien. Qu’y avait-il à répondre ? D’ailleurs sa grand-mère n’attendait pas de réponse. Elle n’avait pas fini de parler.

    – Ton Vladimir, poursuivit la grand-mère, il a vingt-six ans et un métier. Des centaines de gens sont sous ses ordres. Ton père y est ! L’ingénieur ! Il va te commander celui-là…

    – Il ne me commandera pas, répliqua Nina sur un ton décidé.

    – Alors vous vous bagarrerez. Et crois-moi ce sera dur. Une femme ne fait jamais le poids. .

    La vieille dame s’interrompit à dessein, préservant un effet d’annonce. Puis elle acheva :

    – Sauf si elle a un métier. Et un salaire ! Travaille Nina. Étudie le plus longtemps possible et gagne ta vie. Ne dépends jamais d’un homme ! Écoute ce que te dit ta grand-mère.

    – J’écoute, dit Nina.

    Alice Ferney, Chercher la femme, 2013

     

    Travail d'écriture

    Vous traiterez au choix le sujet A ou le sujet B.

     

    Sujet A

    Pensez-vous, comme la grand-mère de Nina, qu'avoir un métier soit synonyme de liberté et de pouvoir ?

    Votre rédaction sera d'une longueur minimale d'une soixantaine de ligne (300 mots environ).

     

    Sujet B

    La jeune fille annonce sa décision finale à Vladimir. Elle a pris en compte les remarques de sa grand-mère pour choisir ou non de se marier.

    Imaginez le dialogue des deux jeunes gens et les réactions qu'il suscite.

    Votre rédaction sera d'une longueur minimale d'une soixantaine de ligne (300 mots environ) et mêlera dialogue et narration.

La correction et les astuces de cet exercice t'intéressent ?

Accède librement à l'ensemble des contenus, aux astuces et aux corrections des exercices en t'abonnant sur Les Bons Profs. Clique ici pour démarrer l'abonnement.