Troisième > Français > Étude du texte et de l'image > Stage - La transposition

STAGE - LA TRANSPOSITION

Accède gratuitement à cette vidéo pendant 7 jours

Profite de ce cours et de tout le programme de ta classe avec l'essai gratuit de 7 jours !

Démarrer l'essai gratuit

La transposition - Partie 2

Permalien

Télécharger la fiche de cours Les téléchargements sont réservés uniquements aux abonnés

V. Respecter la mise en page propre au genre théâtral

 

Après avoir imaginé la situation d’énonciation, la mise en scène et les répliques des personnages, il faut passer à la mise en écrit. Attention à respecter la mise en page du genre théâtral, c’est un genre très codifié :

 

Le numéro de l’acte et de la scène

Ce n’est pas obligatoire, mais par exemple pour écrire une scène d’exposition, il faut écrire : Acte I (en chiffre romain), Scène 1 (en chiffre arabe). 

 

Les répliques

Le retour à la ligne est impératif quand on change de réplique, quand un autre personnage prend la parole.

 

Le nom des personnages est écrit en MAJUSCULES 

Les répliques sont introduites par le nom des personnages en majuscules. C’est un repère pour les acteurs qui joueront la scène.

 

Les didascalies doivent être écrites entre parenthèses

La didascalie est une partie du texte qui n’est pas jouée, c’est une indication scénique qui n’apparaît pas sur scène ou dans les répliques des personnages. Il faut donc les mettre entre parenthèses. Une didascalie peut intervenir après le nom du personnage, au milieu de la réplique (exemple : s’il y a un silence) et au début de la scène pour indiquer les décors de la scène. Les didascalies concernent les déplacements des personnages (exemple : « (il s’assoit  sur un fauteuil) ») et le ton qu’ils emploient (exemple : calmement, froidement).