Troisième > Français > Étude du texte et de l'image > Stage - Récits narratifs et argumentatifs

STAGE - RÉCITS NARRATIFS ET ARGUMENTATIFS

Exercice - Synthèse sur l'écrit argumentatitf



L'énoncé


  • Question 1

    Mettre en relation l'argument et son exemple.

    Argument 1 : Suivre la mode, c'est souvent inconsciemment se conformer à un modèle proposé par les médias.
    Argument 2 : Quand on suit la mode, on peut s'intégrer dans un groupe.
    Argument 3 : Beaucoup de groupes (d'âges, de catégories sociales, de métiers etc.) ont des vêtements, un langage, des habitudes qui les définissent : ils peuvent donc imposer à leurs membres des modes.

    Exemple a : La cravate et la mallette sont les emblèmes du cadre : il est difficile de l'imaginer sans ces accessoires.
    Exemple b : Beaucoup de jeunes portent des vêtements, des chaussures, des casquettes de sport selon l'image des séries télévisées américaines.
    Exemple c : Si un individu adopte une coiffure excentrique, des comportements fantaisistes dans un groupe caractérisé par une mode conventionnelle, il sera exclu.

  • Question 2

    Soit le sujet :

    « L'auteur, Ernest Pépin, raconte un épisode heureux de son enfance. Selon vous, l'enfance est-elle toujours une période d'insouciance ? Dans un développement ordonné, vous présenterez les arguments qui confirment ce point de vue et ceux que vous pourriez opposer. Vous vous appuierez sur des exemples précis tirés de la réalité ou de vos lectures. »

    Quel est le thème du sujet ? / Quel est le sujet précis ? / Combien de parties comportera ton devoir ? Où pourras-tu puiser des exemples ?

  • Question 3

    Soit le sujet :

    « Certains pensent qu'on peut se faire justice soi-même. Que leur répondre ? Vous présenterez votre réflexion dans un développement organisé. »

    Voici une liste d'arguments. Classe-les dans un tableau avec deux colonnes : d'un côté, les arguments de ceux qui pensent qu'on peut se faire justice soi-même et d'un autre côté les arguments de ceux qui pensent le contraire :

    - Le coupable doit subir la même souffrance ; en la vivant, il ne voudra plus recommencer.

    - Cela ne résout rien.

    - On n'a pas le droit de se venger ; c'est à la justice de résoudre les conflits.

    - On devient soi-même coupable.

    - Lorsqu'une violence est faite à des proches, on est tenté de punir soi-même le coupable sans attendre, ce que montre de nombreux faits divers.

    - On entre dans un engrenage sans fin.

  • Question 4

    Lis attentivement le texte suivant et identifie la thèse, les arguments, les exemples, et les connecteurs logiques qui structurent le discours.

    « Le théâtre touche davantage le spectateur que le cinéma, car c'est un art vivant. En effet il y a une prise de risque qui crée un spectacle unique auquel le spectateur prend part, et la création est permanente. En outre, le théâtre perdure davantage que le cinéma. Les films vieillissent car les techniques évoluent. Ainsi l'apparition du son, celle de la couleur, ou aujourd'hui la 3D. En revanche, les pièces sont intemporelles et parleront toujours aux hommes. La preuve en est que des pièces telles que Roméo et Juliette de Shakespeare, Le Cid de Corneille, Les Précieuses Ridicules de Molière sont encore représentées et étudiées, elles n'ont rien perdu de leur actualité. »

  • Question 5

    Dans le texte suivant, replace les connecteurs qui te sont proposés : « pour / ainsi / en effet / parce que / car / si / cependant. »

    « L'alcool est perçu par les SDF comme une bénédiction $\underline{\phantom{blabl}}$ il dilue la réalité et détruit la notion de temps et d'espace $\underline{\phantom{blabl}}$ le pauvre hère n'a ni passé ni futur, il erre dans le moment présent. $\underline{\phantom{blabl}}$ l'alcool est une grâce, il semble aussi être une potion magique. $\underline{\phantom{blabl}}$ il transforme la sensation d'exister en un sentiment de rêve, de flottement, il déconnecte du monde réel, il agit. Puis la réalité, triste et dure, ressurgit $\underline{\phantom{blabl}}$, les coups pleuvent, la misère recommence et $\underline{\phantom{blabl}}$ recommence l'envie de boire $\underline{\phantom{blabl}}$ oublier. »

La correction et les astuces de cet exercice t'intéressent ?

Accède librement à l'ensemble des contenus, aux astuces et aux corrections des exercices en t'abonnant sur Les Bons Profs. Clique ici pour démarrer l'abonnement.