Troisième > Français > Progrès et rêves scientifiques > Annale - Analyse d'un texte de Maylis de Kerangal et d'une photo

ANNALE - ANALYSE D'UN TEXTE DE MAYLIS DE KERANGAL ET D'UNE PHOTO

Accède gratuitement à cette vidéo pendant 7 jours

Profite de ce cours et de tout le programme de ta classe avec l'essai gratuit de 7 jours !

Démarrer l'essai gratuit

Genres et registres

Permalien

Télécharger la fiche de cours Les téléchargements sont réservés uniquements aux abonnés

Les genres sont des catégories d’œuvres littéraires, regroupées selon des codes littéraires différents. Les codes littéraires du roman ne sont pas les mêmes que ceux du théâtre par exemple. Les registres quant à eux désignent l’intention de l’énonciateur, l’effet qu’on cherche à produire sur le lecteur. Ainsi, à l’intérieur d’un genre, on peut trouver différents types de registres.

 

I. Les genres

 

- La nouvelle : il s’agit d’un récit bref et fictif, où un seul événement est raconté. Il y a peu de personnages, et leur psychologie est peu ou pas développée. Très souvent la nouvelle met en jeu à la fin du récit une chute, c’est-à-dire une fin surprenante, inattendue.

- Le roman fictif : il existe plusieurs types de romans. Le roman policier, articulé autour d’une enquête ; le roman historique, qui a pour trame de fond un ou plusieurs événements historiques ; le roman d’aventure ; le roman d’anticipation ou roman de science-fiction, qui se déroule dans le futur ; le roman social ou roman d’apprentissage.

- L’écriture de soi : il existe plusieurs sortes d’écriture de soi, le journal, les mémoires, l’autobiographie, la correspondance privée.

- La lettre : elle peut désigner une correspondance fictive ou authentique.

- La poésie : avec des vers libres, des vers réguliers, ou de la prose. Il s’agit d’un langage musical et imagé.

- Le théâtre : il se caractérise par un échange de répliques dans lequel se trouvent des didascalies, qui sont des indications scéniques. Il s’agit d’un texte destiné à être joué sur une scène. On distingue plusieurs types de pièces de théâtre, les principales sont la farce, la comédie, la tragédie et le drame.

 

II. Les registres

 

- Comique : l’énonciateur cherche à faire rire. Il peut s’agir d’un comique de mots, d’un comique de situation, d’un comique de gestes ou d’un comique de caractères.

- Tragique : il s’agit de susciter la peur ou la pitié du lecteur. On met souvent en scène dans le registre tragique l’impuissance de l’homme face à la mort ou face à son destin.

- Lyrique : il consiste à exprimer ou partager ses sentiments personnels.

- Pathétique : il consiste à émouvoir le lecteur, à susciter la pitié, la compassion. Le mot « pathétique » vient du grec pathos, qui signifie la douleur.

- Satirique : il consiste en la critique de quelque chose ou de quelqu’un en se moquant. On dénonce ainsi des vices et des défauts de quelqu’un ou de la société.

- Ironique : il est également une critique, mais cette fois-ci déguisée. L’ironie consiste à dire le contraire de ce que l’on pense.

- Polémique : le terme polemos en grec signifie la guerre, le combat. Dans le registre polémique, le but est ainsi d’attaquer, souvent avec des mots violents.

- Épique : il met en scène un héros, qui a généralement de grandes qualités. Il présente également des forces antagonistes qui s’affrontent, représentant le bien et le mal. Le registre épique utilise de nombreuses hyperboles, c’est-à-dire des exagérations.