Troisième > Histoire-Géographie > Pourquoi et comment aménager le territoire ? > Les territoires ultra-marins français

LES TERRITOIRES ULTRA-MARINS FRANÇAIS

Accède gratuitement à cette vidéo pendant 7 jours

Profite de ce cours et de tout le programme de ta classe avec l'essai gratuit de 7 jours !

Démarrer l'essai gratuit

Les territoires ultra-marins français

Permalien

Télécharger la fiche de cours Les téléchargements sont réservés uniquements aux abonnés

L’aménagement du territoire ne doit pas se limiter à la métropole, c’est-à-dire au territoire européen, mais également à ses possessions d’outre-mer, ce qu’on appelle les territoires ultramarins de la France. La France comme d’autres pays européens possède des territoires sur l’ensemble des océans, elle a donc une présence internationale.

 

I. Des territoires éloignés

 

Ces territoires sont très éloignés de la métropole :

- À 5 000 / 6 000 km pour la Guadeloupe ou la Martinique qui sont les territoires des Caraïbes.

- À beaucoup plus de 10 000 km pour des territoires qui sont extrêmement éloignés comme la Nouvelle Calédonie ou la Polynésie française.

Comment gérer des territoires qui sont aussi loin ? Ces territoires sont ce qu’il reste des empires. Lorsque le processus de décolonisation s’est achevé, dans les années 1960 pour la France, un certain nombre de territoires ont choisi de rester avec la République et donc d’obéir aux lois de cette dernière pour bénéficier des aides que la France peut leur attribuer. Ces territoires n’ont pas tous dans le même statut. On distingue les DROM c’est-à-dire les départements et régions d’outre-mer (la Guadeloupe ou la Réunion), des COM c’est-à-dire les collectivités d’outre-mer qui sont des territoires beaucoup plus autonomes par rapport à la France et qui seraient susceptibles d’être un jour indépendants.

 

II. Atouts et contraintes

 

Le climat et le tourisme de ces territoires ultramarins font rêver (plages de sable fin par exemple). Ce sont des territoires où l’activité agricole est importante avec des productions spécialisées souvent tropicales. Mais ce sont également des territoires qui, parfois, sont destinés à une industrie de pointe comme la Guyane, territoire très vaste d’environ 80 000 km² où l’on trouve la base de Kourou d’où partent les fusées Ariane.

Ces territoires ont des spécificités économiques intéressantes mais souffrent aussi de contrainte. La première est celle de l’éloignement car ce sont des territoires situés à plusieurs milliers de kilomètres de Paris, qui sont en même temps extrêmement dépendants de la France notamment dans les relations commerciales. Ce sont des territoires à risque moyen, car il y a encore de l’activité sismique et volcanique, parfois même des typhons.

Ces territoires sont attractifs pour les populations qui habitent autour et qui n’en font pas partie. Par exemple, la Guyane est un territoire qui attire les populations du Suriname voisin, voire même du Brésil. Donc à l’échelle locale, ces territoires ultramarins sont des territoires d’immigration.

Néanmoins, ce sont des territoires qui sont moins développés, on y enregistre globalement un taux de chômage trois fois supérieur à celui de la France, l’IDH (Indicateur de développement humain) y est plus faible. Ces territoires sont dans une situation intermédiaire entre les régions du Sud, en voie de développement ou peu développées, et la France, pays très développé.

 

III. Quels aménagements pour ces territoires ?

 

Les acteurs de ces aménagements sont la métropole et les collectivités territoriales car ces territoires forment des départements et des régions qui financent leurs propres projets. Mais l’Union européenne est aussi actrice des aménagements et elle considère ces territoires comme des régions ultrapériphériques, éligibles aux aides économiques de l’Europe. Par exemple, éligible au FEDER (Fonds européen de développement économique et régional) ou à la PAC (Politique agricole commune).

Deux exemples d’aménagement :

- Le pont entre le Brésil et la Guyane française pour faciliter la circulation au-dessus du fleuve Oyapock est en cours d’achèvement.

- La route circulaire tout autour de l’île de la Réunion qui est un projet d’aménagement d’un territoire ultramarin pour améliorer l’accessibilité de ce territoire.

 

Conclusion

 

Finalement on peut s’interroger sur la pertinence de ses aménagements. Sont-ils rentables ? Nous coûtent-ils beaucoup d’argent ? Coûtent-ils beaucoup d’argent aux collectivités locales, éloignées de la métropole ? C’est une question problématique à laquelle on réfléchit davantage en classe de 1re.