Troisième > Physique-Chimie > Boost Physique-Chimie > Boost Physique-Chimie - Tests d'identification

Accède gratuitement à cette vidéo pendant 7 jours

Profite de ce cours et de tout le programme de ta classe avec l'essai gratuit de 7 jours !

Démarrer l'essai gratuit

Tests d'identification

Permalien

Télécharger la fiche de cours Les téléchargements sont réservés uniquements aux abonnés

I. Test d’identification de l’eau

 

Deux expériences à connaître : un liquide à tester ou un solide à tester.

- Pour un solide à tester, on place le solide dans une coupelle et on rajoute le produit qui permet de tester la présence d’eau et qui s’appelle le sulfate de cuivre anhydre. C’est une poudre blanche, si au contact de l’objet elle devient bleue, cela veut dire qu’il y a de l’eau dans le solide ou l’objet à tester.

- Pour un liquide, on utilise toujours le sulfate de cuivre anhydre mais on le verse cette fois-ci en premier dans la coupelle. On verse ensuite dessus le liquide à tester. Si le sulfate de cuivre anhydre, au contact du liquide, devient bleu, cela veut dire qu’il y a de l’eau dans le liquide à tester. Si le sulfate de cuivre anhydre reste blanc, cela veut dire qu’il n’y a pas d’eau dans le liquide à tester.

 

II. Test d’identification du dioxyde de carbone

 

Dans un tube à essai, on met de l’eau de chaux puis on introduit le gaz à tester et on le fait buller dans l’eau de chaux. Si on observe un précipité blanc (solide qui apparaît dans un liquide), cela signifie qu’il s’agit bien du dioxyde de carbone. Si on n’observe pas de précipité blanc dans l’eau de chaux, cela veut dire qu’il s’agit d’un autre gaz.

 

III. Test d’identification des ions

 

On utilise encore des réactions chimiques, et notamment l’apparition de précipité.

 

- Si on place du nitrate d’argent dans une solution à tester et que l’on observe un précipité blanc, cela signifie qu’il y a des ions chlorure Cl- dans la solution. Il s’agit du test d’identification des ions chlorure.

- Si on place de la soude dans une solution à tester et qu’on observe un précipité vert, cela signifie qu’il y a dans la solution des ions Fe2+.

- Si on ajoute de la soude dans une solution à tester et qu’on observe un précipité rouge-orangé, cela signifie qu’il y a dans la solution des ions Fe3+.

- Si on place de la soude dans une solution et que l’on observe un précipité bleu, cela signifie qu’il y a dans la solution des ions Cu2+.

 

La présence de précipité dans ces tests atteste de la présence des ions. S’il n’y a pas de précipité, c’est que les ions ne sont pas présents ou en trop faible quantité pour être détectés.