Troisième > SVT > La planète Terre, l'environnement et l'action humaine > Climat : risques et bilan

CLIMAT : RISQUES ET BILAN

Accède gratuitement à cette vidéo pendant 7 jours

Profite de ce cours et de tout le programme de ta classe avec l'essai gratuit de 7 jours !

Démarrer l'essai gratuit

La hausse actuelle des températures mondiales : un cercle vicieux

Permalien

Télécharger la fiche de cours Les téléchargements sont réservés uniquements aux abonnés

On sait que la température moyenne terrestre a été à peu près stable des années 1000 à 2000 et qu’ensuite il y a eu une augmentation importante, d’environ 1°C, ce qui n’est pas négligeable. Même si on ne s'en rend pas forcement compte, lorsque les températures moyennes varient seulement d’un degré, cela peut avoir des conséquences importantes. Cette variation s'est faite très rapidement, en environ 100 ans.

 

I. La notion d'albédo

 

Pour comprendre cette idée de cercle vicieux, il faut savoir qu'en fonction de la surface, la réaction face à l’arrivée de l’énergie solaire n'est pas la même. Une surface enneigée et claire va avoir tendance à réfléchir une grande partie de l’énergie solaire et à en capter très peu. Par contre, une surface plus foncée, avec de la végétation et de l’eau va avoir tendance à capter plus d’énergie solaire et puisqu’il y a moins d’énergie réfléchie, le reste va être emmagasiné : plus de chaleur va être captée. Ainsi, la surface foncée va davantage se réchauffer que la surface blanche. C’est la notion d’albedo.

L’albedo est la proportion d’énergie réfléchie par rapport à l’énergie solaire reçue.

 

II. Le cercle vicieux de la hausse des températures

 

Une augmentation du CO2 atmosphérique provoque une augmentation de l’effet de serre. Cet effet de serre fait augmenter les températures à l’échelle de la planète. Lorsque les températures augmentent, il y a une fonte des glaces et cela provoque une augmentation de la surface océanique. Or plus il y a de surface océanique (surface foncée), plus l’énergie solaire sera captée par notre planète.

Si l’énergie solaire emmagasinée augmente, à nouveau, il va y avoir une augmentation de la température, et c’est là qu'intervient l’idée de cercle vicieux. Plus les températures augmentent, plus la planète va emmagasiner de l’énergie solaire ce qui va faire encore augmenter les températures.

Cette augmentation du CO2 a déjà existé dans le passé mais pas aussi vite qu'aujourd'hui. Si cela a été si rapide (en 100 ans), c’est à cause de l’effet anthropique, c’est-à-dire à cause des activités humaines et notamment la combustion des énergies fossiles qui sont la principale source d’augmentation du CO2 atmosphérique.

Dans les années qui viennent, la température mondiale pourrait encore augmenter de plusieurs degrés.