Troisième > SVT > Le corps humain et la santé > Stage - Les anticorps

STAGE - LES ANTICORPS

Accède gratuitement à cette vidéo pendant 7 jours

Profite de ce cours et de tout le programme de ta classe avec l'essai gratuit de 7 jours !

Démarrer l'essai gratuit

Production et action des anticorps

Permalien

Télécharger la fiche de cours Les téléchargements sont réservés uniquements aux abonnés

Les anticorps sont des molécules qui font partie du système immunitaire, ils circulent dans notre corps et peuvent aider à se défendre contre des pathogènes. Ici, on propose de parler du mode de production, c’est-à-dire la façon dont certaines cellules profitent des anticorps et de leur mode d’action. Pour cela, on procède en cinq étapes :

 

1. L'infection

C’est lorsqu’un pathogène (bactérie, virus) pénètre dans l’organisme humain ou animal et se multiplie de façon dangereuse pour l’organisme. Lorsque les microbes pathogènes pénètrent dans l’organisme, en quelques jours, il y a une réaction inflammatoire.

 

2. La réaction inflammatoire

Elle est caractérisée par de nombreuses phagocytoses, l’action de certaines cellules du système immunitaire qui englobent puis digèrent les pathogènes. Cette phagocytose est donc une destruction des pathogènes : parfois elle permet la guérison, parfois les pathogènes se multiplient de façon trop intense ou trop rapide et ils prolifèrent malgré la phagocytose, qui n'est pas suffisante pour nous défendre. Dans ce cas, on entre dans les étapes qui font appel aux anticorps.

 

3. Alerte des lymphocytes

Si la prolifération microbienne persiste au bout de quelques jours, en une petite semaine (cinq à sept jours), il y a une alerte lancée au système immunitaire et en particulier aux globules blancs appelés lymphocytes. Certains de ces lymphocytes, une fois alertés, vont se multiplier activement. Parmi eux, les lymphocytes de type B sont les lymphocytes producteurs d’anticorps. Ces lymphocytes, une fois qu’ils ont proliféré, vont libérer dans le sang de grandes quantités de molécules d’anticorps, qui circulent ensuite dans tout l’organisme.

 

4. Les anticorps agissent

 

 

 

Lorsqu’on zoome à l’échelle moléculaire, sur ce schéma, on remarque qu’on a dessiné quatre molécules d’anticorps fixées par leurs extrémités spécifiques (sites de liaison) à des bactéries. A leur surface, il y a des motifs qui permettent aux anticorps de les reconnaître et de s’y fixer. Lorsque plusieurs anticorps se fixent ainsi à plusieurs bactéries grâce aux antigènes (molécules qui nous rendent malade), on appelle cela un complexe immun. Ce complexe immun (du système immunitaire) a la particularité d’être une étape au cours de laquelle les antigènes sont neutralisés. Ils ne sont pas encore détruits mais sont bloqués. Les bactéries fixées dans les complexes immuns sont neutralisées donc elles arrêtent de se multiplier. C’est un progrès dans la défense de l’organisme.

 

5. Destruction du complexe immun

Cela se fait par le mécanisme de la phagocytose. Les complexes entiers anticorps-antigènes sont digérés par des grosses cellules appelées phagocytes. La destruction des pathogènes passe par la destruction des complexes immuns entiers donc par la destruction des anticorps. Ils ne sont donc utilisés qu’une seule fois puis ils sont ingérés et digérés par des phagocytes.