Troisième > SVT > Le vivant et son évolution > L'évolution des espèces

L'ÉVOLUTION DES ESPÈCES

Accède gratuitement à cette vidéo pendant 7 jours

Profite de ce cours et de tout le programme de ta classe avec l'essai gratuit de 7 jours !

Démarrer l'essai gratuit

L'évolution des espèces et de la biodiversité : définitions

Permalien

Télécharger la fiche de cours Les téléchargements sont réservés uniquements aux abonnés

I. Espèce

 

Une espèce est un ensemble d’individus qui se ressemblent plus ou moins et qui peuvent se reproduire et donner alors une descendance fertile, c’est-à-dire une descendance qui est elle-même capable de se reproduire. Cette définition est la définition la plus fréquente, la plus souvent employé du mot espèce.

 

II. Biodiversité

 

La biodiversité possède trois composantes, rappelées sur ce schéma.

 

 

C’est d’abord la diversité des milieux de vie, un milieu de vie est défini par ses caractéristiques physico-chimiques, par exemple, s'il fait plutôt chaud ou plutôt froid, s’il y’a beaucoup d’humidité ou au contraire si c'est très sec, s'il y a beaucoup d’ensoleillement, etc.

La diversité, c'est aussi des espèces qui peuplent ces milieux de vie et c'est enfin la diversité des individus de chaque espèce. En effet, un milieu de vie (par exemple la forêt) est peuplé par un ensemble d’espèces, des espèces végétales, animales, des bactéries et des champignons, etc. Au sein de chacune de ces espèces (si l’on prend les chênes d’une forêt) il y a une diversité, chaque chêne est légèrement différent de son voisin.

La biodiversité, c’est donc la réunion de ces trois caractéristiques de diversité, à différentes échelles.

 

III. Evolution

 

Une évolution est une transformation. Donc l’évolution des espèces, c’est la transformation au cours du temps des espèces, là encore à différents niveaux.

 

A. L'évolution des caractères

D’abord, il y a la transformation des caractères codés par les gènes d’une espèce (par le génome) et chaque gène existe en général sous différentes versions, qu’on appelle allèles. Lorsqu’une mutation de l’ADN se produit, il peut y avoir apparition de nouveaux allèles : c’est une des caractéristiques de l’évolution des espèces, cela est synonyme de diversité au sein d’une espèce.

 

B. L’évolution des populations

La fréquence d’un allèle peut varier aléatoirement, s'il n’est ni désavantageux, ni avantageux : c'est une évolution par dérive génétique.

Ou alors la fréquence d’un allèle peut varier sous le coup de la sélection naturelle, cette sélection est le phénomène par lequel les allèles avantageux permettent aux individus qui les portent de survivre plus longtemps et donc de se reproduire d’avantage. La sélection naturelle a donc tendance à faire augmenter la fréquence des allèles les plus avantageux au fur et à mesure des générations.

La population peut aussi évoluer sous l’effet de catastrophes naturelles par exemple.

 

C. L’évolution des espèces

L’évolution des caractères et l’évolution des populations finissent par faire évoluer les espèces entières, à l’échelle des milieux de vie et finalement à l’échelle de toute la planète.

Une espèce peut éventuellement disparaître, par exemple sous l’effet d’une catastrophe naturelle généralisée, et ainsi de nouvelles espèces apparaissent. Le peuplement de la Terre ne cesse d'évoluer depuis que des êtres vivants existent sur Terre.