Troisième > SVT > Le vivant et son évolution > La nutrition des cellules

LA NUTRITION DES CELLULES

Accède gratuitement à cette vidéo pendant 7 jours

Profite de ce cours et de tout le programme de ta classe avec l'essai gratuit de 7 jours !

Démarrer l'essai gratuit

La nutrition des cellules animales

Permalien

Télécharger la fiche de cours Les téléchargements sont réservés uniquements aux abonnés

I. Caractéristiques des cellules animales

 

 

Voici une représentation d’une cellule animale, avec son noyau, mais également des sous unités appelées organites.

La membrane cytoplasmique sépare l’intérieur de la cellule de l’extérieur de la cellule. Le cytoplasme est contenu à l’intérieur de la cellule. Et le noyau contient le matériel génétique, donc l’ADN.

 

 

II. La respiration cellulaire

 

Les cellules animales réalisent une action importante dans leur fonctionnement cellulaire que l’on appelle la respiration cellulaire. Pour respirer, elles ont un approvisionnement en matière minérale que l’on appelle dioxygène (O2) et elles rejètent une autre matière minérale : le dioxyde de carbone (CO2).

 

A. Les apports

La respiration cellulaire a une mission capitale dans le fonctionnement des cellules animales, elle se base sur un approvisionnement en dioxygène mais aussi en matière organique : le glucose. Ces deux molécules sont apportées à la cellule. Le dioxygène est apporté par la respiration au niveau des poumons, et le glucose est apporté par l'alimentation.

Ces apports permettent à la cellule animale de réaliser un certain nombre de réactions biochimiques, ce qui va générer de l’énergie pour lui permettre de fonctionner. Par exemple, si c’est un neurone, il va permettre le fonctionnement de l’ensemble du système nerveux ; si c’est une cellule musculaire, cette énergie va permettre à la cellule de se contracter, etc. Ces réactions permettent également à la cellule de se renouveler, de se diviser, etc.

 

B. Les déchets

Ces réactions vont également dégager de la chaleur, que la cellule animale va évacuer, ainsi qu'un certain nombre de rejets. Le fonctionnement d’une cellule animale génère des exports et des déchets.

Par exemple, une cellule animale qui respire rejette du dioxyde de carbone (CO2) et de l’eau (H2O). Les deux molécules sont des molécules minérales, et à l’échelle de l’organisme, par exemple chez l’humain, elles sont évacuées au niveau des poumons par la respiration. Finalement, le fonctionnement des cellules animales permet également de produire et d’exporter des molécules organiques, dont certaines peuvent être des déchets, par exemple l’urée, éliminée par notre urine.