FRANÇAIS

LA PLÉIADE

Il existe de nombreux mouvements littéraires qui sont parfois spécifiques à la poésie, comme la Pléiade. Ce mouvement littéraire a été créé par de jeunes gens qui se sont mis d’accord pour écrire la poésie d’une certaine manière.

 

Période

Renaissance (XVIe siècle :  1500 à 1599).

 

Définition

C’est un groupe de poètes qui veulent mettre en valeur la langue française en s’inspirant de l’Antiquité. S’ils veulent mettre en avant la langue française, c’est parce qu’elle est, à l’époque, en concurrence avec la langue latine. La langue latine est vue comme la langue savante, noble, raffinée. Ils gardent tout de même un peu de l’héritage latin : la littérature antique, à travers des auteurs comme Ovide, Virgile, Properce, etc. Ces auteurs sont lus, relus, pastichés, réinterprétés en latin par les auteurs de la Pléiade. Toutes les sources mythologiques sont bien connues de ces auteurs qui les réutilisent dans leurs œuvres. 

 

Auteurs

Ronsard, Du Bellay.

 

Œuvres

Ronsard : Les Amours (exemple « Mignonne, allons voir si la rose » le poème le plus connu, a été adapté en chanson dès le XVIe siècle). Plusieurs amours : Marie, Hélène, Cassandre.

Du Bellay : Les Regrets (exemple « Heureux qui comme Ulysse »). Il écrit ce recueil lorsqu’il vit à Rome, où il aspire à revivre chez lui dans la région du centre de la France. Du Bellay s’inspire d’une source antique pour écrire Les Regrets : un recueil poétique d’Ovide.

Ronsard et Du Bellay se sont rencontrés au moment où ils étaient au collège (correspond plutôt au lycée aujourd’hui) et avaient d’abord formé un groupe qui s’appelait la Brigade et qui est devenu la Pléiade.

 

Formes principales

- Sonnet : il est issu de la poésie italienne, popularisé par Pétrarque (XIVe siècle). C’est une forme qui se retrouve sous la plume de Louise Labé ou de Maurice Scève, par exemples.

- élégie et ode : sont des formes qui viennent de l’Antiquité (Ovide, Properce), plus libres dans le sens où c’est le poète qui décide du nombre de vers qu’il rédige et les rimes sont souvent suivies (AABBCC) ; alors que le sonnet impose des rimes embrassées dans les quatrains (ABBA)

 

Thèmes

Amour et désir (les poésies de séduction de Ronsard), memento mori (signifie « je me souviens que je vais mourir ») et carpe diem (« cueille le jour comme si la vie était une fleur », signifie qu’il faut profiter de l’instant présent), nostalgie, mal du pays (traduit l’aspiration à retrouver la terre de ses ancêtres, ses proches).