Le Blog
des Bons Profs !

La réforme du lycée de la rentrée 2019 a eu un impact fort sur les professeurs de première générale, les élèves et leurs familles. 

Une nouvelle organisation des enseignements par spécialité et des nouveaux programmes scolaires ont été mis en place et chacun a pu rencontrer des difficultés à s’adapter. 

Selon toute vraisemblance, des surprises et interrogations devraient encore figurer au menu des prochains mois.

 

Renoncer à une spécialité de première 

 

Un élève de Première générale a actuellement trois enseignements de spécialité dans son emploi du temps et il n’en conservera que deux en classe de terminale. Il faudra donc renoncer à une matière.

C’est lors du conseil de classe du deuxième trimestre qu’il devra commencer à réfléchir à ce choix, en accord avec la famille et l’équipe pédagogique. 

 

Pourquoi si tôt dans l’année ? 

 

Il est prévu, et c’est bien naturel, que l’élève soit évalué pour le bac sur la matière qu’il souhaite arrêter. La réforme conduit donc les établissements scolaires à organiser des épreuves sur cette spécialité lors du troisième trimestre à l’occasion du deuxième E3C( épreuves communes du contrôle continu).

Ce choix devra donc être acté dès le mois de mars ou avril.

 

Et en terminale ?

 

En classe de terminale, les élèves conserveront un tronc commun et deux enseignements de spécialité (deux fois 6 heures).

Ces deux matières auront de forts coefficients au bac puisqu’avec le grand oral prévu en fin de terminale, elles représenteront 42% de la note finale : autant bien choisir les matières à conserver.

Nous proposons aujourd’hui de nous intéresser à la matière qui semble la plus anxiogène pour les familles : les (fameuses) mathématiques.

 

Décryptage du programme de maths pour la terminale générale

 

Les mathématiques ont un statut particulier dans la réforme puisque l’enseignement de spécialité sera accompagné de deux options facultatives (maths complémentaires et maths expertes). Aucune autre matière ne proposera ce dispositif.

Décryptons pour commencer l’enseignement de spécialité qui sera en continuité du travail réalisé en première. 

 

Un programme de spécialité exigeant

 

Le niveau global attendu sera supérieur à celui des terminales S actuelles. En effet, en plus de l’apparition de certaines notions compliquées (p-uplets en dénombrement, retour de l’intégration par parties et des équations différentielles) on voit apparaître des démonstrations complexes, obligatoires au programme. Plus exigeantes que les ROC (Restitutions Organisées de Connaissances) actuelles, on peut s’attendre à les retrouver lors des épreuves du Bac.

Cette matière sera donc adaptée aux élèves ayant une forte capacité de travail, un bon bagage mathématique et des capacités de maîtriser des concepts abstraits.

 

Les maths expertes pour aller plus loin.

 

Pour les élèves ayant conservé la spécialité maths, il sera possible de prendre une option : Maths expertes.

Dans le prolongement de la spécialité actuelle des terminales S, cette option difficile portera sur 4 grands thèmes : l’arithmétique, les matrices et les graphes, les polynômes et des propriétés des nombres complexes.

Les mathématiques étant éternelles, on notera sans surprise le retour de certaines notions qui avaient disparu des programmes depuis de très nombreuses années.

Les élèves qui suivront cette option auront donc 9h de maths et elle sera adaptée aux plus motivés et compétents d'entre eux dans la discipline.

 

Les maths complémentaires : pour ne pas perdre la main.

 

Une autre option a été prévue pour les élèves qui souhaitent abandonner la spécialité maths en fin de première sans toutefois totalement arrêter cette magnifique discipline : les Maths complémentaires. 

D’un niveau accessible, les thèmes étudiés seront très appliqués à des cas concrets en sciences, économie…

Cette option offrira un niveau de mathématiques assez comparable au niveau actuel des terminales ES

 

Comment aider son enfant à suivre le rythme

 

L’accompagnement de chaque enfant devra être au coeur des préoccupations familiales et éducatives. Cette réforme exigeante nous poussera à suivre et encourager davantage nos enfants dans leur scolarité. 

Les Bons Profs seront présents l’année prochaine comme nous le sommes déjà pour accompagner tous les élèves de la 6e à la terminale.

Nous tournons en effet toutes les nouvelles vidéos des futurs programmes de terminale dans toutes les matières afin de pouvoir vous les proposer dès la fin du mois d'août 2020. 

 

En attendant, nous vous encourageons à beaucoup échanger, réfléchir avec les professionnels de l’éducation mais aussi avec vos proches pour faire les bons choix qui conduiront vos enfants à la réussite du Bac qui leur ressemble.

 

Bertrand Galliot,

Professeur de mathématiques en lycée, 

Directeur pédagogique www.lesbonsprofs.com