Le blog des Bons Profs

Comment repérer les premières difficultés

Article publié le 26 Nov 2019

Jusqu’à la fin du primaire, votre enfant n’avez pas de problèmes particuliers à l’école. A l'entrée au collège, les notes ont commencé à baisser. Parfois c’est au lycée qu’apparaissent les difficultés.

Comment les repérer ? Et surtout que faire pour éviter que votre enfant ne se retrouve en situation d'échec et perde confiance en lui ?

Des difficultés qui se repèrent sur le bulletin

En tant que parent il n’est pas toujours facile de reconnaître - et d’accepter - que son enfant a des problèmes scolaires. Généralement, cela se remarque à travers le bulletin. Les commentaires des professeurs ne sont pas élogieux et les notes ne sont pas bonnes… votre enfant a besoin d’aide. 

Cependant il s’agit de repérer si les difficultés sont ponctuelles et faciles à corriger par un peu plus d’assiduité dans le travail, ou si elles sont réellement ancrées. 

Déterminer l’origine des difficultés 

Les difficultés scolaires peuvent être le résultat d’un mal être, d'un message que veut vous faire passer votre enfant, plus ou moins inconsciemment.

On pourra constater quatre raisons principales 

  1. Le courant ne passe pas avec son professeur. Il y a des élèves qui ne s’entendent pas avec certains professeurs et réciproquement. Et même quand tout se passe bien, parfois, les élèves n’adhèrent pas forcément à la technique d’enseignement prodiguée par le professeur.
  2. L’ambiance de classe n’est pas propice à l’apprentissage. Les conditions de travail et de concentration sont troublées par des élèves agités, des bavardages. le professeur passe une partie de son temps à tenter de faire revenir le calme, soit il a baissé les bras et c'est la pagaille ! 
  3. Ses fréquentations perturbent son éducation. Votre enfant peut être entraîné par des amis ou lui-même entraîne ses amis à sécher les cours, devient insolent et se dissipe en classe au lieu de se concentrer.
  4. L’ambiance familiale perturbe ses capacités d’apprentissage. Sans que vous vous en rendez compte votre enfant peut avoir du mal à travailler parce qu’il y a trop de bruits, trop de disputes… cela pourra jouer sur ses résultats scolaires.

Que faire une fois les difficultés repérées ?

Plusieurs choix s’offrent à vous. 

  • La première chose à faire est de dialoguer avec votre enfant. Même si la communication entre vous est difficile, adolescence oblige, il est important d'avoir son ressenti : Comment explique-t-il que ses notes soient basses ? A-t-il un problème de méthode de travail ? De compréhension des cours ? De manque d'intérêt pour ce qu'on lui apprend ? Pense-t-il travailler suffisamment... ?

 

  • Nous vous conseillons de prendre un rendez-vous son professeur principal avant que les difficultés ne s’aggravent. Il est primordial que votre enfant y assiste car il est le premier concerné. Faut-il envisager de le changer de classe, demander à l’enseignant de passer plus de temps sur une leçon ou de revoir la méthode de travail ? Il est important que votre enfant ressorte de ce rendez-vous avec des objectifs pour les semaines ou les mois à venir, que ce soit sur son travail ou son comportement.

 

  • Une autre option envisageable est celle du soutien scolaire : professeur particulier, cours en ligne, applications, stages de remise à niveau pendant les vacances... les solutions ne manquent pas. Reste à trouver celle qui conviendra le mieux à votre enfant et qui lui redonnera la motivation et la confiance en lui nécessaires pour progresser. 

 

  • Si ses problèmes sont liés à ses fréquentations, cela risque d’être un peu plus compliqué. En effet, difficile de demander à votre enfant d’arrêter de voir un de ses amis ! Cependant vous pouvez quand même essayer de discuter avec les parents des enfants perturbateurs ou demander conseil au CPE de son collège ou lycée.

Ne pas s’affoler

Admettre que son enfant a des difficultés est souvent douloureux mais pas dramatique pour autant. Plus elles sont repérées rapidement, plus facilement vous pourrez aider votre enfant à remonter la pente. Dans tous les cas, n'hésitez pas à vous faire aider : par l'équipe pédagogique de son établissement, par des amis à qui demander conseil, par des psychologues spécialisés en éducation, etc.

Quoiqu'il en soit rassurez votre enfant, montrez lui votre soutien et rassurez-le sur ses capacités à faire mieux. 

Invitation à tester Les Bons Profs gratuitement pendant 7 jours