Cours Méthodologie de l'écriture
Exercice

L'énoncé


Question 1

Définir le poème.

Un poème est un texte lyrique et poétique, qui utilise les mots et leur sonorité pour porter un regard original sur une personne, un objet ou une situation.

Question 2

Expliquer ce qu'est la forme du poème. Donner quelques exemples. Définir le sonnet, qui est une forme particulière.

La forme du poème est la structure des strophes. Il s'agit par exemple du sonnet, du rondeau, de l'élégie, du poème en prose.

Le sonnet est une forme très normée du poème composé de deux quatrains (strophes de quatre vers) et deux tercets (strophes de trois verts).

Certains poèmes suivent des structures bien particulières, avec un nombre réglementé de paragraphes, appelés... ?

Question 3

Distinguer les trois principaux schémas de rimes. Indiquer le schéma de rimes dans un sonnet.

Les rimes suivies. Il s'agit de rimes enchaînées directement l'une après l'autre, selon un schéma AA/BB.

Et les enfants s’en vont devant (A)
Les autres suivent en rêvant (A)
Chaque arbre fruitier se résigne (B)
Quand de très loin ils lui font signe. (B)

Les Baladins, Guillaume Appolinaire.

 

Les rimes croisées. Il s'agit de rimes en alternance, selon un schéma AB/AB.

Par les soirs bleus d'été, j'irai dans les sentiers, (A)
Picoté par les blés, fouler l'herbe menue, (B)
Rêveur, j'en sentirai la fraîcheur à mes pieds. (A)
Je laisserai le vent baigner ma tête nue. (B)

Sensation, Arthur Rimbaud.

 

Les rimes embrassées. Il s'agit de rimes suivant un schéma AB/BA.

Mon âme se fond du désir (A)
Dont elle est ardemment pleine (B)
Et ne peut souffrir à grand’peine (B)
La force d’un si grand plaisir. (B)

Baiser, Joachim du Belly

 

Dans un sonnet, les rimes sont embrassées dans les quatrains, sont suivies dans les deux premiers vers des tercets, et croisées entre les derniers vers de chaque tercet, selon un modèle AB/BA CD/DC CCD EED.

Question 4

Définir et donner un exemple de comparaison, métaphore et allégorie.

La comparaison est le rapprochement de deux choses pour en souligner un point de ressemblance. Exemple : ses yeux étaient bleus comme la mer.

La métaphore est l'attribution à un mot d'un sens qu'on attribue généralement à un autre, en jouant sur les ressemblances. Exemple : ma jeunesse ne fut qu'un ténébreux orage (C. Baudelaire). C'est une manière de dire que sa jeunesse a été agitée.

L'allégorie est l'utilisation d'une personnalité concrète à un concept abstrait. Exemple : la grande faucheuse. C'est une manière de donner un personnalité à la mort, qui couche les hommes comme on fauche les blés.

La comparaison utilise "comme" ou "tel" par exemples.

Question 5

Ecrire un sonnet sur le sujet de votre choix. Vous choisirez de l'écrire en décasyllabes (10 syllabes) ou en alexandrins (12 syllabes).

Intégrer dans ce sonnet :

   - Une allégorie (surlignée en vert).

   - Une métaphore (surligée en rose).

   - Une comparaison (surlignée en bleu).

Un jour alors qu'Orphée me tiendra dans ses bras,

Et que comme un enfant, je serai loin de toi,

Parcourant tous les temps, sans entraves, ni loi,

Dans mon être essouflé, l'esprit s'épuisera.

 

La course est intense, et l'ennemi rapide,

La vie n'est qu'un souffle qui s'essouffle et qui fuit,

La mort n'est qu'un songe, qui bien mal se finit,

Et toi tu es si loin, adieu rocher solide !

 

Mon corps contre ton corps, liés jusqu'à la mort,

Dans un souffle indolore, en attendant l'aurore,

Ce jour-là, dans ce lit, ne s'aimeront plus.

 

La grande faucheuse m'otera de tes bras,

A mon corps défendant de moi s'approchera,

Dans ce rêve étrange, las je me suis perdu.

Ne pas oublier d'intégrer les rimes dans les deux quatrains et les deux tercets.