Cours Méthodologie de l'écriture
Exercice

L'énoncé

Cet exercice est destiné à apprendre la méthode de rédaction d'un conte. Pour chaque question, on fournira une réponse la plus complète et argumentée possible.


Question 1

Définir le conte.

Un conte est un récit bref qui fait appel à des éléments merveilleux. Contrairement à la nouvelle, il se déroule dans un passé imaginaire et intègre de nombreux éléments surnaturels.

Question 2

Indiquer la phrase type d'entrée dans un conte. Qu'implique l'utilisation de cette phrase ?

La phrase-type d'un début de conte est "Il était une fois".

"Il était" implique que le récit est au passé.

"Une fois" implique que ce passé est imaginaire, non localisé ni dans le temps, ni dans l'espace. Ce pourrait aussi bien être hier à l'autre bout du monde qu'il y a mille ans ici.

Cette phrase est très connue !


"Il était une fois"

Question 3

Lister les trois principaux temps du passé utilisés dans un conte, en indiquant dans quel cas on utilise l'un ou l'autre. Conjuger le verbe "jouer" à chacun de ces temps.

Les trois temps principaux du conte sont le passé simple de l'indicatif, l'imparfait de l'indicatif et le plus-que-parfait de l'indicatif.

Le passé simple est utilisé pour des actions ponctuelles du passé. Elles sont généralement relativement courtes et localisées. Par exemple : "il tomba dans les pommes".

L'imparfait est utilisé pour des actions qui ont duré dans le passé. Elles sont en général plus longues, et interviennent au second plan. Par exemple, "pendant qu'il passait son examen".

Le plus-que-parfait est utilisé pour des actions du passé finies dans le passé. Autrement dit, ce sont des actions qui se sont passées avant le temps de la narration. Par exemple : "il avait terminé".

Si on combine les trois temps, on a donc, par exemple : Pendant qu'il passait son examen, alors qu'il avait fini, il tomba dans les pommes.

 

Conjugaison du verbe jouer :

Passé simple Imparfait Plus-que-parfait
Je jouai Je jouais J'avais joué
Tu jouas Tu jouais Tu avais joué
Il joua Il jouais Il avait joué
Nous jouâmes Nous jouions Nous avions joué
Vous jouâtes Vous jouiez Vous aviez joué
Ils jouèrent Ils jouaient Ils avaient joué

Question 4

Lister et définir les étapes du conte. Donner un exemple à chaque étape, à partir d'un conte connu.

1. La situation initiale. Il s'agit de la situation de départ. Exemple : le petit chaperon rouge est chez sa maman, qui cuisine.

2. L'élément perturbateur. Il s'agit d'un événement qui change la situation initiale et explique qu'il y ait une histoire. Exemple : la maman du petit chaperon rouge lui demande d'apporter une tarte et un petit pot de beurre à sa grand-mère, en traversant la forêt.

3. Les péripéties. Il s'agit des aventures et rebondissements qui font avancer le récit. Exemple : le loup cherche à manger le petit chaperon rouge, et finit par y arriver.

4. La résolution. Il s'agit de la fin, les péripéties s'arrêtent et la situation retrouve un équilibre. Exemple : le chasseur tue le loup et sauve le petit chaperon rouge.

Il y a quatre étapes.

Question 5

Distinguer les trois types de personnages d'un conte. Donner un exemple à partir d'un conte connu.

Le héros. Exemple : le petit chaperon rouge.

Les adjuvants, qui aident le héros. Exemple : le chasseur qui tue le loup.

Les opposants, qui empêchent le héros d'atteindre son objectif. Exemple : le loup.

Le héros est entouré de deux types de personnages.

Question 6

Imaginer la structure d'un conte.

Imaginer une situation initiale, un élément perturbateur, trois péripéties et une résolution.

Utiliser au moins un héros (surligné en vert), un adjuvant ou plus (surligné(s) en bleu) et un opposant ou plus (surligné(s) en rose).

Intégrer au moins trois éléments merveilleux (surlignés en orange).

Situation initiale : Il était une fois, le Père Noël était en train de terminer la préparation des jouets pour la distribution du 25 décembre. Description rapide du royaume merveilleux du Père Noël. Des lutins lisent les listes des enfants, pendant que d'autres courent à travers les rayons du grand magasin du Père Noël pour remplir la hotte.

Elément perturbateur : Rudolph, le petit renne au nez rouge, a disparu. Le lutin Arthur est chargé de le retrouver.

Péripétie 1 : Le lutin Arthur mène l'enquête. Il découvre que c'est le Père Fouettard, ennemi du Père Noël qui a kidnappé Rudolph. Grâce à son vieil ami le gnome Patrick, le lutin Arthur trouve la cachette du Père Fouettard. Mais il est déjà parti avec son traîneau pour distribuer des jouets défaillants aux enfants afin qu'ils détestent le Père Noël.

Péripétie 2 : Le lutin Arthur rentre au royaume du Père Noël. Exceptionnellement, le Père Noël lui prête son traîneau pour retrouver le Père Fouettard. Les huit rennes restant se battent pour savoir qui sera le chef en remplacement de Rudolph. Le temps passe et le lutin Arthur ne trouve pas comment résoudre le conflit. La Mère Noël propose qu'il soit chef chacun leur tour, ce qui règle le problème.

Péripétie 3 : Le lutin Arthur peut enfin se lancer à la poursuite du Père Fouettard. Mais le ciel est infini, le lutin Arthur ne sait vers où se diriger. Les étoiles, auxquelles le Père Fouettard a promis de briller plus si elles étaient muettes, indiquent chacune une direction au lutin Arthur qui tourne en rond. La lune n'a malheureusement rien vu. Le lutin Arthur est perdu.

Résolution : Finalement, une étoile filante passe par là. Elle a manqué de rentrer en collision avec le Père Fouettard qui roulait à toute allure. Elle accepte de faire demi-tour pour guider le lutin Arthur. Il arrive finalement à arrêter le Père Fouettard à temps, et à rapporter Rudolph au Père Noël pour que commence la distribution des cadeaux.