Cours Sources de la croissance
QCM
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

L'énoncé

QCM - Trouve la bonne réponse pour chaque question.


Tu as obtenu le score de


Question 1

La progression quantitative du PIB sur une courte période c'est …

L'expansion.

Oui. L’expansion, c’est l’augmentation de la production de biens et services sur une période courte.

La croissance.

Non. La croissance, c’est l’augmentation de la production de biens et services sur une longue période.

Le développement.

Non. Contrairement à la croissance qui est un phénomène quantitatif, le développement est un phénomène qualitatif qui se traduit par une transformation des structures économiques et sociales.

La récession.

Non. La récession est un ralentissement de la croissance de la production : la croissance est toujours positive mais son rythme est moins important.

Attention à ne pas confondre la progression sur courte période et la progression sur longue période !


L’augmentation de la production de biens et services sur une longue période est la définition de la croissance.

Question 2

L'inverse de la croissance c'est :

L’expansion.

Non. L’expansion c’est l’augmentation de la production de biens et services sur une période courte. Toute phase de croissance commence nécessairement par une phase d’expansion.

La récession.

Non. La récession est un simple ralentissement de la croissance du rythme de la production, la croissance est donc toujours positive mais elle progresse moins rapidement.

La dépression.

Oui. La dépression est une baisse de la production, la production de biens et de services est moins importante qu’auparavant. C’est donc bien l’inverse de la croissance.

La décroissance.

Non. Le terme de décroissance n’existe pas à proprement parler en économie. Il désigne un ensemble d’idées soutenues par des mouvements anticonsuméristes et écologistes qui prônent la réduction de la production de biens et de services

Pour répondre à cette question, il importe de bien se souvenir de la définition précise de la croissance… Et de déterminer ce qui en est à l’opposé.


Pour rappel : la croissance, c’est l’augmentation de la production de biens et services sur une longue période.

Question 3

L'IDH donne une mesure :

De la soutenabilité de la croissance.

Non. C’est d’ailleurs l’un des reproches qui est adressé à l’indicateur IDH : il ne prend pas en compte les dommages de l’activité humaine sur l’environnement

De la richesse produite.

Non. L’indicateur qui mesure la production de richesse est le PIB. Cet indicateur n’est d’ailleurs pas une très bonne mesure de la richesse puisqu’il ne prend pas en compte l’économie informelle ni les externalités négatives par exemple.

Du bien-être.

Oui. L’IDH est l’indice du développement humain, conçu par le PNUD. Cet indicateur synthétique est obtenu en faisait la moyenne géométrique de trois indices qui mesurent la richesse, la santé et l’éducation.

Du niveau d’éducation d’un pays.

Non. L’indice de développement est un indice synthétique qui mesure le niveau de développement d’un pays. C’est la moyenne géométrique de trois indices dont l’un seulement est un indice d’éducation.

L’IDH est un indicateur composite, c'est-à-dire qu’il fait la moyenne de plusieurs indices mesurant des choses différentes.


Ces trois indices sont les mesures de la richesse, de la santé et de l’éducation.

Question 4

La croissance endogène c'est :

L’absence de moteur intérieur à la croissance.

Non. Ça c’est la croissance indigène, un terme utilisé pour qualifier la situation économique de certains pays pauvres et dont la croissance peine à se développer.

Une croissance dont les déterminants ne sont pas économiques mais plutôt démographiques ou encore dus au hasard.

Non. Ça c’est la croissance exogène, une croissance qui ne s’explique pas par des évolutions économiques.

Une croissance auto-entretenue et qui s’explique par l’activité économique et les comportements des agents économiques.

Oui. La croissance endogène est une croissance qui s’explique par les efforts engagés dans la production, comme des dépenses de R&D, l’intervention des institutions publiques ou encore l’effort de formation.

C’est la croissance qui s’explique par des gains de productivité.

Non. Ça c’est la croissance intensive, qui résulte de l’accroissement de l’efficacité des facteurs de production.

L’éducation, les institutions et les innovations sont souvent considérées comme les principaux moteurs de la croissance endogène.


Ne confonds pas avec la croissance exogène, qui est une croissance dont les déterminants ne sont pas économiques.


L’absence de moteur intérieur à la croissance est la définition de la croissance indigène.

Question 5

L'économie informelle englobe :

Des activités légales.

Non. Certes, ce qui est appelé économie informelle comprend des activités légales comme le bénévolat ou le travail domestique, mais cette notion est plus large et englobe d’autres éléments comme l’économie souterraine ou clandestine.

Toutes les activités de service.

Non. Attention à ne pas confondre immatériel et informel. Les services constituent une production immatérielle. Mais s’ils sont produits dans un cadre légal et marchand, ils font partie de la production officielle et sont pris en compte par la comptabilité nationale.

Des activités illégales.

Non. Certes, ce qui est appelé économie informelle comprend des activités illégales comme l’économie souterraine ou clandestine, mais cette notion est plus large et englobe d’autres éléments comme le bénévolat ou le travail domestique.

Toutes les activités non recensées par la comptabilité nationale.

Oui. Le terme d’économie informelle regroupe toutes les activités qui échappent à la comptabilité nationale.

Ici, le terme « informelle » s’oppose au terme « officielle ».


Attention, informel n'est pas synonyme d'illégal.


On peut dire que les services constituent une production immatérielle. Attention donc à ne pas confondre immatériel et informel.