Cours Sources de la croissance
QCM
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

L'énoncé

QCM - Trouve la bonne réponse pour chaque question.

Tu as obtenu le score de


Question 1

La croissance de la production provenant d'une augmentation de la quantité de facteurs utilisés, c'est :

La croissance intensive
Non. La croissance intensive désigne une hausse de la production provenant d’une hausse de l’efficacité des capacités productives, il s’agit des gains de productivité.
La croissance extensive
Oui. On parle de croissance extensive lorsque l’augmentation de la production de biens et de services provient d’un accroissement de la quantité de facteurs de production engagés dans le processus productif.
La croissance qualitative
Non. La notion de croissance qualitative est une notion proche de la croissance durable et désigne une croissance favorable au bien-être et à l’environnement.
Le développement
Non. La notion de développement désigne une évolution de la société se traduisant par une transformation des structures économiques et sociales et un accroissement du bien-être.
On oppose la croissance due à un accroissement du volume des facteurs utilisés à la croissance due à l’accroissement de leur efficacité.

Question 2

La productivité mesure :

L’efficacité des facteurs de production.
Oui. La productivité est une mesure de l’efficacité de l’appareil productif. L’efficacité d’une entreprise, et donc sa productivité, sera d’autant plus grande qu’elle produira une quantité donnée avec une faible quantité de facteurs.
L’accroissement du volume de la production.
Non. Ça c’est la croissance, c'est-à-dire l’augmentation de la quantité de biens de services produits.
L’accroissement de l’efficacité des facteurs de production.
Non. Il s’agit ici des gains de productivité qui mesurent l’augmentation de l’efficacité des facteurs de production, c'est-à-dire de la productivité sur une période donnée.
La part de la croissance qui n’est pas expliquée par l’accroissement de la quantité de travail et de capital utilisé.
Non. Il s’agit ici de la productivité globale des facteurs qui mesure ce qu’on appelle le résidu de croissance, c'est-à-dire la part inexpliquée de la croissance, qu’on attribue très souvent au progrès technique.
La productivité est un élément important pour mesurer la compétitivité des entreprises ou des économies.
Ne confonds pas avec la productivité globale des facteurs qui est la part inexpliquée de la croissance.

Question 3

La productivité globale des facteurs se mesure :
En additionnant la contribution à la croissance du facteur travail et celle du facteur capital.
Non. La simple addition des contributions à la croissance des facteurs travail et capital ne permet pas de mesurer la productivité totale des facteurs car celle-ci dépend d’autres facteurs comme l’éducation, les structures institutionnelles, etc.
En calculant la différence entre la contribution à la croissance du facteur travail et celle du facteur capital.
Non. Ce calcul permettra simplement de comparer les contributions respectives des facteurs de production, ce qu’on peut finalement faire sans calcul…
Par la croissance, c'est-à-dire l’accroissement du volume de la production de biens et de services.
Non. La productivité globale des facteurs mesure l’efficacité des facteurs de production.
En calculant la différence entre le taux de croissance du PIB et la contribution à la croissance des facteurs de production travail et capital.
Oui. La productivité globale des facteurs est la part de la croissance qui n’est pas explicable par un accroissement du volume des facteurs de production. On attribue en général ce résidu de croissance au progrès technique.
La productivité globale des facteurs permet de déterminer si la croissance est intensive ou extensive.

Question 4

En comptabilité nationale, l'investissement c'est :

Les placements financiers et l’achat de capital fixe.
Non. En termes économiques, l’investissement désigne l’accroissement du stock de capital productif. Or les placements financiers ne sont pas du capital productif.
Les placements financiers.
Non. En termes économiques, l’investissement désigne l’accroissement du stock de capital productif. Or les placements financiers ne sont pas du capital productif.
L’achat de capital fixe.
Oui. L’investissement c’est l’accroissement du stock de capital, c'est-à-dire l’accroissement du volume des moyens de production.
Les placements financiers, l’achat de capital fixe et de capital circulant.
Non. En termes économiques, l’investissement désigne l’accroissement du stock de capital productif. Or les placements financiers ne sont pas du capital productif, pas plus que le capital circulant - consommations intermédiaires - qui est détruit au cours du cycle de production.
Il faut bien distinguer l’investissement au sens de la comptabilité nationale et au sens courant.
L’investissement désigne l’accroissement du stock de capital productif.
Attention, les placements financiers ne sont pas du capital productif.

Question 5

Le plus haut taux de croissance économique atteignable sans risque inflationniste, c'est :

La croissance effective.
Non. La croissance effective c’est la croissance observée en réalité sur une période donnée.
La croissance intensive.
Non. La croissance intensive est une croissance due à l’amélioration de l’efficacité des facteurs de production.
La croissance endogène.
Non. La croissance endogène désigne une croissance auto-entretenue et qui résulte de l’action des agents économiques.
La croissance potentielle.
Oui. La croissance potentielle mesure en réalité la croissance du potentiel de production - travail, capital et productivité globale des facteurs.
Le plus haut taux de croissance atteignable n’est pas nécessairement atteint, notamment parce que les institutions d’un pays peuvent créer un frein à la croissance.