Les emplois et natures de “Que”

Les emplois et natures de "Que"

« Que » est un petit mot mais il a des usages très variés, très fréquents et très différents, et selon ses usages, il n’a pas toujours la même nature.

 

I. Employé dans une phrase exclamative ou interrogative

 

On emploi « que » dans une phrase exclamative ou interrogative. Par exemple : « Que dis- tu ? ». « Que », dans ce cas, est un pronom interrogatif. « Qu’il est beau ! ». Dans ce cas, « que » est un adverbe exclamatif. C’est facile à reconnaître. Si on a « que » avec un point d’interrogation à la fin de la phrase, ou « que » avec un point d’exclamation à la fin de la phrase, on est sûr que c’est un pronom interrogatif ou un adverbe exclamatif.

 

II. Employé pour introduire un subjonctif d’ordre/de souhait

 

On emploie également « que » pour introduire un subjonctif d’ordre ou de souhait, par exemple, « qu’elle ne revienne jamais ! ». 

 

III. Employé en combinaison avec un autre mot

 

On l’emploie également en combinaison avec un autre mot. Par exemple, dans une locution adverbiale « ne que », qui est une négation restrictive : « elle n’aime que toi ». On réduit la négation à « toi ».

Ça peut être aussi l’élément d’un présentatif, employé en combinaison avec « c’est » ou « voilà » : « c’est… que », « voilà… que ». Par exemple, « c’est elle que tu aimes ». 

On l’emploie également en combinaison avec un élément d’une comparaison « plus… que », « moins…que ». Par exemple, « elle l’aime moins que toi ».

 

IV. Employé dans une proposition subordonnée

 

Enfin, on l’emploie dans deux types de propositions subordonnées :

– Dans les propositions subordonnées relatives, « que » complète un nom dont il est l’antécédent. « Que » est un pronom relatif. Par exemple, « je te présente la fille que j’aime », « que » a pour antécédent le nom commun « fille ».

– Dans les propositions subordonnées conjonctives, « que » complète un verbe. On dit alors que le mot « que » est une conjonction de subordination. Exemple : « J’attends qu’il m’avoue son amour ». « Que » complète le verbe « j’attends ».