Cours Stage - La création de la monnaie

Exercice - La création monétaire

L'énoncé


Question 1

Citer les trois fonctions de la monnaie.
Intermédiaire des échanges : elle est acceptée par offreurs et demandeurs.
 
Etalon de valeur : elle permet d’attribuer une valeur à chaque produit.
 
Réserve de valeur : elle permet de faire circuler de la valeur dans le temps, par l’épargne.

Question 2

Lister les quatre formes de monnaie.
La monnaie-marchandise : il s’agit d’une marchandise utilisée comme intermédiaire des échanges (coquillages).

La monnaie divisionnaire/métallique : il s’agit des pièces de monnaie en métal précieux (or, argent).

La monnaie fiduciaire : il s’agit des billets de banque et des pièces de monnaie, dont la valeur repose sur la confiance (fides en latin). 

La monnaie scripturale : il s’agit de monnaie dématérialisée, d’écritures (scripturales) informatiques.

Question 3

Définir la masse monétaire.
La masse monétaire est la quantité totale de monnaie circulant dans l’économie.

Question 4

Distinguer les trois agrégats monétaire M1, M2 et M3.
M1 : il s’agit de la monnaie scripturale et de la monnaie fiduciaire.
 
M2 : il s’agit de M1 + des dépôts qui durent moins de deux ans et sont déblocables en trois mois.
 
M3 : il s’agit de M2 + des autres placements à terme.

Question 5

Expliquer les deux modes de créations monétaires, ainsi que leur pendant de destruction monétaire.
La principale source de création monétaire sont les crédits accordés par les banques commerciales à leurs clients. Ces banques de second rang créent cet argent par un jeu d’écritures. Au fur et à mesure que le crédit est remboursé, il y a destruction monétaire.
 
La seconde source mineure de création monétaire sont les conversions de devises. Quand il y a conversion d’une devise étrangère vers la devise nationale, il y a création monétaire. Quand il y a conversion de la devise nationale en devise étrangère, il y a destruction monétaire.

Question 6

Lister les contraintes des banques commerciales dans la création monétaire.
La nécessité d’avoir suffisamment de liquidités pour répondre aux demandes de monnaie fiduciaire de la part des emprunteurs.

 

La capacité à régler les soldes de compensation, c’est-à-dire les dettes qu’une banque a vis-à-vis des autres si son client paie une somme d’argent à un client d’une autre banque.

La constitution de réserves obligatoires auprès de la BCE, minimum fixé par cette dernière.

Question 7

Expliquer les deux moyens pour les banques commerciales de se financer.
Le marché monétaire : les banques en excédent (qui ont plus de monnaie qu’elles n’en ont besoin) le prêtent à très court terme à des banques en besoin de financement. L’argent est échangé avec un taux d’intérêt.

La Banque Centrale : elle peut racheter des titres selon que sa politique monétaire est expansive ou restrictive.