Cours Stage - Le monstre, aux frontières de l'humain
QCM
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9

L'énoncé

Lire le poème ci-dessous et répondre aux questions.

L'Ogre et la Fée

Un brave ogre des bois, natif de Moscovie,
Etait fort amoureux d'une fée, et l'envie
Qu'il avait d'épouser cette dame s'accrut
Au point de rendre fou ce pauvre coeur tout brut ;
L'ogre, un beau jour d'hiver, peigne sa peau velue,
Se présente au palais de la fée, et salue,
Et s'annonce à l'huissier comme prince Ogrousky.
La fée avait un fils, on ne sait pas de qui.
Elle était, ce jour-là, sortie, et quant au mioche,
Bel enfant blond nourri de crème et de brioche,
Don fait par quelque Ulysse à cette Calypso,
Il était sous la porte et jouait au cerceau.
On laissa l'ogre et lui tout seuls dans l'antichambre.
Comment passer le temps quand il neige, en décembre
Et quand on n'a personne avec qui dire un mot ?
L'ogre se mit alors à croquer le marmot.
C'est très simple. Pourtant c'est aller un peu vite,
Même lorsqu'on est ogre et qu'on est moscovite,
Que de gober ainsi les mioches du prochain.
Le bâillement d'un ogre est frère de la faim.

Quand la dame rentra, plus d'enfant ; on s'informe.
La fée avise l'ogre avec sa bouche énorme :
As-tu vu, cria-t-elle, un bel enfant que j'ai ?
Le bon ogre naïf lui dit : Je l'ai mangé.

Or c'était maladroit. Vous qui cherchez à plaire,
Jugez ce que devint l'ogre devant la mère
Furieuse qu'il eût soupé de son dauphin.
Que l'exemple vous serve ; aimez, mais soyez fin ;
Adorez votre belle et soyez plein d'astuce ;
N'allez pas lui manger, comme cet ogre russe,
Son enfant, ou marcher sur la patte à son chien...

 

"L'Ogre et la Fée", Toute la lyre, Victor Hugo, 1888


Tu as obtenu le score de


Question 1

L'ogre est originaire de quel pays ?

Moscou

Attention, Moscou n'est pas un pays, mais une ville !

Calypso

Non, ce n'est pas un pays.

Russie

Oui : " N'allez pas lui manger, comme cet ogre russe".

Il y a plusieurs indices dans le poème, mais le plus significatif est à la fin.

Question 2

Comment l'ogre est-il qualifié dans le poème ?

Il est naïf et brave.

Oui : "Un brave ogre des bois, natif de Moscovie" et "Le bon ogre naïf lui dit : Je l'ai mangé".

Il est sournois et méchant.

Il est rêveur et paresseux.

Il y a plusieurs adjectifs qualificatifs qui montrent son caractère.

Question 3

Quelles caractéristiques physiques montrent que c'est un personnage monstrueux ?

"fort amoureux" et "ce pauvre coeur tout brut".

Ce ne sont pas des caractéristiques physiques !

"Le bâillement" et "la patte à son chien".

Non, bailler est quelque chose que font aussi les humains !

"sa peau velue" et "sa bouche énorme."

Oui car ce ne sont pas des caractéristiques physiques que l'on prête habituellement à un humain, mais plutôt à un personnage monstrueux.

Question 4

Quels sont les trois autres termes utilisés pour nommer l'enfant ?

"fils" ; "pauvre coeur" ; "brioche".

"mioche" ; "marmot" ; "dauphin".

"Ulysse" ; "frère" ; "chien".

Question 5

Pourquoi l'ogre mange-t-il l'enfant ?

Car il s'ennuie.

Oui, on le devine à ce passage : 

"Comment passer le temps quand il neige, en décembre
Et quand on n'a personne avec qui dire un mot ?
(...)
Le bâillement d'un ogre est frère de la faim."

Car il veut épouser sa mère.

Car il veut faire du mal à la fée.

Question 6

A part l'Ogre, quel autre personnage du poème est un personnage merveilleux ?

Ulysse

Non, Ulysse est un personnage légendaire.

L'enfant.

La fée.

Question 7

Quels synonymes de "manger" sont utilisés dans le poème ?

"croquer" ; "gober" ; "souper".

Oui, ce sont tous des synonymes de "manger" !

"s'accrut" ; "nourri" ; "faim".

"dévorer" ; "se sustenter" ; "avaler".

Ce sont en effet des synonymes des "manger", mais ils n'apparaissent pas dans le texte.

Question 8

Dans quel état d'esprit la fée est-elle près que l'ogre ait mangé son enfant ?

Elle est furieuse.

Oui : "Jugez ce que devint l'ogre devant la mère / Furieuse qu'il eût soupé de son dauphin".

Elle est maladroite.

Elle est triste.

Question 9

Quel passage illustre la morale du poème ?

C'est très simple. Pourtant c'est aller un peu vite,
Même lorsqu'on est ogre et qu'on est moscovite,
Que de gober ainsi les mioches du prochain.
Le bâillement d'un ogre est frère de la faim.

Un brave ogre des bois, natif de Moscovie,
Etait fort amoureux d'une fée, et l'envie
Qu'il avait d'épouser cette dame s'accrut
Au point de rendre fou ce pauvre coeur tout brut ;

Que l'exemple vous serve ; aimez, mais soyez fin ;
Adorez votre belle et soyez plein d'astuce ;
N'allez pas lui manger, comme cet ogre russe,
Son enfant, ou marcher sur la patte à son chien...

En d'autres mots : si vous souhaitez plaire à quelqu'un, évitez de manger son enfant devant cette personne.

La morale de ce poème peut être la suivante : réfléchissez avant d'agir bêtement.