Cours Stage - L'utilisation du paysage et de ses risques : l'eau dans le bassin parisien
QCM
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

L'énoncé

Pour chaque question, cocher la ou les bonnes réponses. 


Tu as obtenu le score de


Question 1

Le bassin parisien est constitué de :

Roches calcaires.

Roches perméables uniquement.

C’est faux car on y trouve également des roches imperméables.

Roches imperméables uniquement.

C’est faux car on y trouve également des roches perméables.

Question 2

Les roches calcaires sont :

Perméables

Cohésives

Poreuses

Cette roche calcaire qui paraît être très cohésive, très compacte, est en réalité percée de plein de petits trous microscopiques, appelés pores, dans lesquels l’eau peut circuler. Ces roches dites perméables, poreuses, peuvent accepter l'eau et la stocker, et constituer ainsi une nappe phréatique.

Question 3

Qu’est-ce qu’une nappe phréatique ?

Une masse d’eau contenue dans les fissures du sous-sol accessible par le forage.

Un bassin artificiel servant à la régulation du volume d’eau disponible.

Non, c’est la définition d’un bassin de rétention.

Une eau qui ne s’évacue pas suite à une inondation.

Question 4

Quel aménagement la ville de Paris a fait afin d’éviter les crues de la Seine ?

La construction d’habitations sur des anciennes régions marécageuses.

La construction de digues.

On a endigué la Seine et la Marne en remontant le niveau des berges, augmentant ainsi le niveau que l’eau doit franchir pour inonder les alentours.

La construction de routes.

Question 5

Les eaux de la Seine et de la Marne :

Ne sont pas utilisées par la ville de Paris.

Sont alimentées par la nappe phréatique du bassin parisien.

Sont traitées et utilisées par la ville de Paris.

La ville de Paris ne manque donc pas d'eau grâce à sa nappe phréatique. Cependant, la ville ne va pas uniquement utiliser l’eau des nappes phréatiques, mais aussi celles de la Seine et de la Marne. Ces eaux, une fois traitées, se retrouveront dans les robinets des habitations.