Cours Stage - L'agriculture : besoin et environnement
QCM
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10

L'énoncé

Pour chaque question, cocher la ou les bonnes réponses.


Tu as obtenu le score de


Question 1

En 2050, on estime que la Terre comptera :

5 milliards d'habitants.

8 milliards d’habitants.

9,5 milliards d’habitants.

En 2020, nous sommes déjà 7,55 milliards d'habitants sur Terre.

Question 2

A quoi ressemblait probablement le maïs au début de l’agriculture ?

A la téosinte.

L’aspect de la téosinte, lointain cousin du maïs actuel, permet d’imaginer ce à quoi devait ressembler le maïs au début de l’agriculture et de son utilisation.

Au maïs que l’on connaît aujourd’hui.

A un épi de maïs ayant des gros grains mais en faible nombre.

Oui, comme la téosinte. Le maïs que l’on connait aujourd’hui est donc issu de croisements successifs.

La téosinte, maïs à gros grains est un lointain cousin du maïs actuel.

Question 3

Les produits phytosanitaires se définissent comme étant :

Des engrais constitués de sels minéraux indispensables pour nourrir les plantes.

Des produits chimiques qui détruisent uniquement les mauvaises herbes.

Des produits chimiques qui exterminent les insectes ravageurs.

Attention à ne pas confondre produits phytosanitaires et pesticides !

Question 4

Qu’est-ce qui explique le phénomène d’érosion du sol qui menace l’agriculture ?

Le réchauffement climatique qui a entraîné une augmentation de la pluie.

Les mauvaises herbes qui détruisent les minéraux présents dans la terre.

La mécanisation des champs qui a fragilisé le sol.

La mécanisation de la culture et les tracteurs ont fragilisé le sol : les pluies érodent et emportent le sol, mais aussi les êtres vivants permettant la minéralisation naturelle des sols et la nutrition des végétaux qui y vivent.

Question 5

Qu’est-ce que le lisier ?

Le phénomène lié à la contamination de l’eau par les pesticides.

Des déjections d’animaux servant d’engrais naturel dans les champs.

Un algue qui se développe abondamment sur les côtes bretonnes.

Le lisier peut provenir du porc, par exemple.

Question 6

Les marées vertes en Bretagne sont une conséquence de :

La pollution des eaux par l’utilisation d’engrais et de pesticides.

L’exemple des marées vertes montre l’impact de l’usage des produits chimiques. Les marées vertes sont un problème récurrent en Bretagne où les agriculteurs vont utiliser énormément d’engrais comme du lisier dans les champs. Or, lorsque les champs sont trop riches en engrais, celui-ci va ruisseler avec les eaux puis se retrouver dans les fleuves et enfin sur les bassins côtiers. Sur les côtes, tout cet engrais va entraîner la prolifération d’une algue verte qui va alors poser de grands problèmes sur les littoraux.

L’érosion des sols.

En effet, l'érosion des champs favorise le ruissellement.

La présence d’insectes ravageurs dans les champs bretons.

Question 7

En l’espace de 15 ans, la population d’oiseaux a diminué de :

La moitié.

Un tiers.

L'agriculture n’est pas la seule fautive de cette diminution, mais, en participant à la diminution des insectes, la population d’oiseaux qui s’en nourrit s’en voit fortement diminuée.

Un quart.

Question 8

Qu’est-ce qui explique la dangereuse disparition d’une partie de la population d’oiseaux ?

L’utilisation massive d’insecticides.

L’utilisation des insecticides diminue la présence d’insectes dont se nourissent principalement les oiseaux.

L’érosion des sols.

La pollution de l’eau.

Question 9

La pyrale est :

Un insecte en voie de disparition.

Un insecte qui a comme rôle de tuer les insectes ravageurs.

Un insecte ravageur qui s’installe dans les champs de maïs.

Les chenilles de cette espèce de pyrale sont connues pour attaquer les cultures de maïs, dont elles sont le principal ravageur, ainsi que d'autres plantes cultivées comme le tournesol, le houblon, le chanvre, les chrysanthèmes, la pomme de terre, etc

Question 10

Pour nourrir l’ensemble de la future population mondiale, il faudra que :

Les améliorations de production et de rendements soient inférieures aux besoins de consommation et à l’environnement.

Les améliorations de production et de rendements soient en équilibre avec les besoins de consommation et l’environnement.

Les améliorations de production et de rendements soient supérieures aux besoins de consommation et à l’environnement.