Cours Stage - Territoire et mémoire (EE)

Expression écrite n°1 en 120 mots

L'énoncé

Soit le sujet : Can childhood memories influence an adult’s life ? (Environ 120 mots)

Question 1

Dois-tu rédiger une introduction pour ce sujet ?
Non, tu n'en as pas besoin pour un sujet de 120 mots.
Il s'agit du plus petit nombre de mots que l'on puisse te demander...
... ce qui paraît trop court pour pouvoir rédiger une introduction.

Question 2

Comment dois-tu développer ton corps de texte (arguments & transitions) ?
Pour 120 mots, ton argumentaire doit commencer directement. Tu dois choisir au moins deux arguments pertinents pour illustrer ton propos mais tu n'a pas besoin de faire de transitions car un seul point de vue doit être développé.
Tu dois aller droit au but, en 120 mots, tu ne peux pas te permettre d'écrire des phrase inutiles.
Illustre ton propos d'un minimum d'arguments.
Deux suffiront !

Question 3

Dois-tu écrire une conclusion ?
Oui, mais brève, une phrase suffit pour montrer ce que tu penses du sujet.
Tu dois finir en donnant ton point de vue.
Cela doit être fait de manière très concise : une phrase simple qui répond à la problématique.

Question 4

Rédige ton expression écrite.
Even though childhood is a very important step in our lives, I think that, in insight, the vision of it is rather romantic. Childhood is supposed to be the time of innocence. The trick is not to be deluded by nostalgia or by perception of things that are limited by the age. Indeed, things and life can be so fascinating or frightening at that age that when we look back at it, we cannot but laugh at the illusion.
Whats more, when we become adults, childhood is a long way back and becoming an adult requires to have evolved, grown. The perception of things cannot be the same at those different ages and, even if traumatic, childhood memories must be overcome.
To me, it would be a pity to be stuck in the past. Being an adult is synonym to being a totally different person and thus, those childhood memories cannot be really influencial.