Cours Stage - Les services secrets soviétiques et américains durant la Guerre froide

Exercice - La création de la CIA

L'énoncé

La création de la CIA

Ce n'est donc qu'en juillet 1947 que les États-Unis finirent par créer un service de renseignement centralisé. En écartant le recours à la force brutale et en prenant acte des limites de la diplomatie face à l'expansionnisme soviétique, la politique de l'« endiguement » conduisait en effet à privilégier une troisième option, celle du renseignement. Dans un souci de légitimité démocratique, les dirigeants américains souhaitèrent que le Congrès entérinât la création de la CIA, par le vote du National Security Act. […] La CIA fut immédiatement dotée de fonds substantiels et autorisée à mener des actions spéciales. Cette dernière mission fut confiée, à partir d'avril 1948, à l'Office of Policy Coordination (OPC), qui vit, de 1948 à 1952, ses effectifs passer de 302 à 2 812 agents et son budget de 4,7 à 84 millions de dollars. Il fallut néanmoins renforcer les prérogatives de la CIA en 1949 avec le vote du Central Intelligence Agency Act. Cette loi dispensait l'agence de renseignements de quasiment tout contrôle budgétaire, ce qui lui permettait de mettre en œuvre en toute impunité autant d'actions spéciales qu'elle le souhaitait.

Gildas Le Voguer, « Veillée d'armes chez les espions », L'Histoire, avril 1997.


Question 1

Citer les arguments selon lesquels il était nécessaire de créer un service de renseignement.

 

Ce document permet de comprendre que la CIA était cruciale au début de la Guerre froide. En effet, la Guerre froide se définissant par une guerre indirecte, il fallait trouver de nouveaux moyens d'exprimer ses rivalités. Cela permettait "d'éviter le recours brutale à la force". De même, il est évoqué les "limites de la diplomatie" face à l'expansionnisme soviétique et au communisme. Il faut comprendre ici que la diplomatie traditionnelle ne parvenait pas à faire face à un ennemi idéologique qui n'entendait pas négocier. Il fallait donc trouver d'autres moyens d'agir, ce qui a été permis par le renseignement et les services secrets.

Question 2

À quelle politique est liée la mise en place du renseignement ? 

Le renseignement prend toute sa place dans la politique de l'endiguement, comme le rappelle le document. En effet, la politique de l'endiguement consiste à stopper l'extension de l'influence soviétique et du communisme en général et à agir contre les États soviétiques. Le renseignement devient le "bras armé" de cette politique.

Question 3

Montrer l'importance que prend le renseignement lors de la Guerre froide. 

Le renseignement prend un rôle central pendant la Guerre froide. Ne pouvant s'exprimer par les moyens de la guerre traditionnelle, la Guerre froide voit naître de nouveaux moyens de s'affronter, notamment par des agences de services secrets. Comme on l'a vu, il ne s'agit pas seulement de renseignement, mais ces agences pouvaient parfois mener des actions bien concrètes pour déstabiliser l'ennemi, comme le rappelle le document : "mettre en œuvre en toute impunité autant d'actions spéciales". L'augmentation rapide de ses moyens témoignent de cette importance nouvelle. Elle ne dépend plus du Congrès américain pour son budget, ce qui lui offre une grande latitude d'action et montre surtout qu'il s'agit d'un nouveau moyen d'agir de la politique étrangère.

Utilisez votre cours ou faites des recherches.

Question 4

Relever des chiffres montrant l'augmentation rapide et croissante des services de renseignement.

On peut remarquer que le personnel du renseignement augmente considérablement : les effectifs sont multipliés par quasiment dix en seulement quatre année (1948-1952). De plus, le budget de la CIA est lui aussi en forte augmentation.