Cours Stage - Produire et diffuser des connaissances : l'alphabétisation

Exercice - L'alphabétisation dans le monde

L'énoncé

Document 1 : Taux d’alphabétisation par état et territoire en 2017

 

Document 2 : Taux d’alphabétisation des femmes âgées de 15 à 24 ans en 2014

 

Document 3 : Jules Ferry (1832-1893), discours sur l'égalité d'éducation, conférence prononcée à Paris, le 10 avril 1870.

« Du moment où les femmes auront droit à une éducation complète, semblable à celle des hommes, leurs facultés se développeront, et l'on s'apercevra qu'elles les ont égales à celles des hommes. Mon Dieu, mesdames, si je réclame cette égalité, c'est bien moins pour vous que pour nous, hommes. […] À quoi bon ? Je pourrais répondre : à élever vos enfants, et ce serait une bonne réponse, mais comme elle est banale, j'aime mieux dire : à élever vos maris […]. Au lieu du foyer déserté, ce serait le foyer éclairé, animé par la causerie, embelli par la lecture […]. Condorcet l'avait bien compris, et il disait : que l'égalité d'éducation ferait de la femme de l'ouvrier, en même temps que la gardienne du foyer, la gardienne du commun savoir […]. Aujourd'hui, il y a une lutte sourde mais persistante entre la société d'autrefois, l'ancien régime avec son édifice de regrets, de croyances et d'institutions qui n'acceptent pas la démocratie moderne, et la société qui procède de la Révolution française […]. Or, dans ce combat, la femme ne peut pas être neutre […]. Les évêques le savent bien : celui qui tient la femme, celui-là tient tout, d'abord parce qu'il tient l'enfant, ensuite parce qu'il tient le mari […]. C'est pour cela que l'Église veut retenir la femme, et c'est aussi pour cela qu'il faut que la démocratie la lui enlève ; il faut que la démocratie choisisse, sous peine de mort ; il faut choisir, Citoyens : il faut que la femme appartienne à la Science, ou qu'elle appartienne à l'Église. »


Question 1

Quelle est la situation actuelle mondiale en matière d’alphabétisation ?

L’alphabétisation désigne le fait d'apprendre à lire et à écrire à des populations qui n'étaient pas capables de le faire. Éduquer la population, par l’alphabétisation, notamment est devenu essentiel dans chaque société. Pourtant, En 2020, on compte tout de même 15% d’analphabètes à l’échelle de la population mondiale, ce qui représente 750 à 800 millions d'analphabètes. Ce nombre a été divisé par deux depuis les années 1990, où le taux s’élevait à 30 %, grâce aux efforts importants faits à l'échelle mondiale, notamment avec l'aide de l'ONU et de ses agences, comme l'UNESCO, mais aussi à l'échelle des États.

Cette alphabétisation demeure contrastée : en effet, les pays occidentaux présentent un fort taux d’alphabétisation (supérieur ou égal à 99% de la population âgée de 15 ans et plus, document 1), contrairement aux pays du tiers monde où l’alphabétisation est moins uniforme (notamment dans les pays se trouvant sur le continent africain, document 1). Les efforts des États et des agences internationales doivent donc se poursuivre et ne pas faiblir au cours du XXIe siècle.

L’alphabétisation est un terme à définir. Il est également intéressant de croiser les connaissances du cours aux données des documents.

Question 2

Quelle est la situation actuelle mondiale en matière d’alphabétisation des femmes ?

Les trois quart des analphabètes aujourd’hui sont des femmes, ce qui représente environ 500 millions de personnes, sur une population de presque 8 milliards d’habitants. Cependant, la communauté internationale, et notamment l’Unesco, est pleine d’espoir face à ces résultats encourageants : en 2018, le taux d’alphabétisation des jeunes femmes entre 15 et 24 ans était de 90 %, alors qu’en 1975, il était seulement de 70 %. L'alphabétisation des jeunes filles est un grand espoir pour le développement, il est donc essentiel que les efforts perdurent à ce sujet.

L’alphabétisation des femmes reste très inégalitaire à l’échelle de la planète : le taux d’alphabétisation des femmes a rattrapé celui des hommes dès la deuxième moitié du XXe siècle pour atteindre celui des hommes dans les pays occidentaux, tandis que dans les pays du tiers monde, ce n’est pas encore le cas. En Zambie par exemple, le taux d’alphabétisation de la population âgée de plus de 15 ans est située entre 80 et 90 %, tandis que le taux d’alphabétisation des jeunes femmes entre 15 et 24 ans y est inférieur à 64,47 % (document 1 et 2). Ces résultats montrent donc que l’éducation des garçons et des filles reste très inégalitaire dans certains pays.

Montrer que la situation actuelle dans le monde en termes d’alphabétisation et d’alphabétisation des femmes uniquement est différente : les analphabètes sont en très grande majorité des femmes, des grandes inégalités s’observent à l’échelle d’un même pays.

Question 3

Quelles sont les différentes étapes de l’alphabétisation des femmes en France depuis le XVIe siècle ?

Jusqu’au XVIe siècle, les femmes n'étaient pas éduquées. L’éducation, et donc l’alphabétisation, ne concernaient presque que les gens d’Église jusqu'à ce que certaines femmes de la haute société, créent les premières écoles de jeunes filles qui sont des écoles privées au XVIIIe siècle.

Puis au XIXe siècle, la France connaît une accélération du phénomène d’alphabétisation grâce à la multiplication de ces écoles privées, mais aussi et surtout grâce à l’instauration des lois Ferry sur l'école entre 1881 et 1883. C'est ainsi le processus d’alphabétisation de masse qui s’enclenche alors. En effet, grâce aux lois Ferry, l'école devient obligatoire pour les enfants de 6 à 13 ans, mais elle devient surtout gratuite et laïque pour tous.

Au cours du XXe siècle, on assiste à une scolarisation de masse. En 1959, la scolarité obligatoire s’étend alors jusqu’à 16 ans. Ainsi, depuis les années 1960-1970, le taux d'alphabétisation des femmes a rattrapé celui des hommes dans les pays occidentaux. Aujourd’hui, on observe même que l'accès aux études supérieures met non seulement à égalité les hommes et les femmes, mais le niveau d’études des femmes dépasse même souvent celui des hommes.

Les grandes étapes de l’alphabétisation des femmes en France sont : la diffusion des écoles pour filles, les lois Ferry, et l’extension de la scolarité obligatoire jusqu’à 16 ans en 1959. Ces étapes ont été soutenues par les différents philosophes et penseurs de l’époque.

Question 4

En quoi l’analphabétisme est un handicap social, du point de vue des femmes ?

L’analphabétisme est un handicap social pour les femmes, car souvent quand les femmes ne savent ni lire ni écrire, elles sont cantonnées à un rôle traditionnel de femme au foyer. Elles n'ont pas accès aux études et ne peuvent donc pas préparer un métier et devenir actives. Comme dans encore beaucoup de pays peu développés, leur rôle est d'abord celui de faire des enfants. On sait qu'avec l'alphabétisation, le taux de fécondité baisse progressivement. 

Les femmes sont ainsi dans l'incapacité de s'émanciper car sans emploi elles dépendent économiquement de leur famille ou de leur mari, c'est donc un fort handicap social dans notre nouvelle société mondialisée.

L’alphabétisation permettrait en somme d’approcher une meilleure égalité homme-femme (voir document 3) sur tous les plans, égalité qui n’est malheureusement souvent pas atteinte, et cela même dans les pays occidentaux.