Cours Stage - Coopération, tensions et régulation aux échelles mondiale, régionale et locale

Exercice - L'ALENA

L'énoncé

Document : L'ALENA est mort, vive l'ALENA !

Sitôt élu, Donald Trump avait promis de « déchirer » l’accord de libre-échange nord-américain (Alena), le « pire jamais signé ». Après des mois de menaces, de récriminations, de négociations au forceps, le président des Etats-Unis est parvenu en un temps record à imposer un nouveau texte à ses deux plus proches partenaires économiques. Le Canada est en effet rentré dans le rang en rejoignant, dimanche 30 septembre, le Mexique pour signer un accord, qui ne devrait toutefois pas bouleverser la nature des échanges entre les trois pays. ... 

L’Alena est donc mort, vive son proche cousin, l’USMCA pour « Accord Etats-Unis-Mexique-Canada ». M. Trump prouve une fois de plus qu’il est un homme de marketing. Le changement de nom était une exigence forte de Washington, tout comme la disparition du terme « libre-échange » ...

Concernant le fond, l’ancien accord, qualifié par M. Trump de « désastre », n’est finalement amendé qu’à la marge, au grand soulagement des entreprises américaines et des marchés financiers, qui pensent avoir évité le pire. Les nouveautés vont sans doute écorner la compétitivité des entreprises américaines et réduire la visibilité des investisseurs, mais l’intégration des trois économies reste intacte ...

Plus qu’un changement de paradigme sur le plan du libre-échange, il faut regarder l’USMCA comme un accord politique, qui permet à M. Trump de montrer à ses électeurs qu’il tient ses promesses, fût-ce au prix d’avancées modestes sur le fond.

Source : Le Monde, 2 octobre 2018.


Question 1

Présenter le document et son contexte.

Ce document est un article issu du journal Le Monde et publié en 2018. A cette date, le Président conservateur des Etats-Unis Donald Trump est déjà élu depuis deux ans (2016). Le document rend compte des modifications apportées à l'organisation ALENA dans la forme et dans le fond.

L'Accord de libre-échange nord-américain (ALENA) est un traité, entré en vigueur le 1er janvier 1994, qui institue une zone de libre-échange entre les États-Unis, le Canada et le Mexique.

 

Qu'est-ce que l'ALENA ?

Question 2

Que nous apprend ce document sur les rapports de force au sein de l'ALENA ? 

À travers ce document, on comprend bien quels sont les rapports de force au sein de l'ALENA composée principalement des Etats-Unis, du Mexique et du Canada. Le nouveau Président des Etats-Unis Donald Trump a toujours signifié sa réticence, sinon sa détestation, pour l'ALENA qui serait trop contraignante pour les Etats-Unis. Il en parle comme "le pire accord jamais signé" et de "désastre". C'est pourquoi il est à l'origine des modifications, comme en témoigne le texte qui évoque des "négociations au forceps". 

Question 3

Deux logiques s'opposent dans ce texte, lesquelles ? Expliquer.

En réalité, le texte montre bien que deux logiques s'opposent au sein de l'ALENA. Il s'agit de logique économique et de logique politique.

D'un côté, Trump tient à contenter son électorat, plutôt contre le libre-échange, et cherche à montrer ses volontés protectionnistes. C'est pourquoi le fait de faire disparaître le terme de "libre échange" était très important pour le président américain. De l'autre côté, ce sont des logiques économiques et financières portées par les entreprises, qui, elles, bénéficient du libre-échange dans la zone nord-américaine. 

Le document insiste sur le fait que les modifications ne sont ainsi que politiques et ne modifient guère "l'intégration des économies", c'est-à-dire leur capacité à fonctionner ensemble, de manière imbriquée, avec peu de frontières économiques.

Il s'agit de logique économique et de logique politique. Les expliquer.