Cours Stage - Création, continuités, ruptures : première moitié du XXe siècle

Création, continuités, ruptures dans la première moitié du XXe siècle

Accède gratuitement à cette vidéo pendant 7 jours Profite de ce cours et de tout le programme de ta classe avec l'essai gratuit de 7 jours !

Fiche de cours

I. Artistes

 

- André Breton avec Soupault dans le Manifeste du surréalisme, en 1924, revendique une autre manière de créer. Il y a volonté de rupture avec l’ordre, (on parle souvent d’ordre bourgeois, mais ce terme n’apparaît pas chez Breton), surtout avec la logique, du sens habituel en ne suivant que l’inspiration de l’inconscient. Les rêves, les associations d’idées sont des sources d’inspiration pour les surréalistes, parfois on est face à des choses absurdes. Breton recherche le sens caché derrière l’apparente absurdité, dans l’inconscient mais aussi dans les coïncidences de la vie.

- Guillaume Apollinaire, Alcools : c’est un recueil de poèmes qui précède Breton. Il thématise la rupture, avec le poème « Zone », qui veut dire la banlieue autour de Paris à l’époque. Avec le vers « A la fin tu es las de ce monde ancien », on suit un personnage qui se promène,

Il reste 70% de cette fiche de cours à lire
Cette fiche de cours est réservée uniquement à nos abonnés. N'attends pas pour en profiter, abonne-toi sur lesbonsprofs.com. Tu pourras en plus accéder à l'intégralité des rappels de cours en vidéo ainsi qu'à des QCM et des exercices d'entraînement avec corrigé en texte et en vidéo.