Cours Communication nerveuse, synapses
QCM
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

L'énoncé

Questionnaire à Choix Multiple : tu peux cocher une ou plusieurs réponses par item.
Attention, lorsqu'il y a plusieurs bonnes réponses, si tu en coches une juste et une fausse, ton raisonnement sera considéré comme faux. Il faut donc cocher TOUTES les bonnes réponses d'un coup pour pouvoir passer à la question suivante. À toi de jouer !

Tu as obtenu le score de


Question 1

Le cerveau et la moelle épinière sont qualifiés de systèmes intégrateurs…

Car ils concentrent les corps cellulaires des neurones.
Les corps cellulaires contenant les noyaux, ils sont denses et au microscope une coupe dans la moelle épinière ou dans le cerveau révèle une substance grise, contenant donc les noyaux des neurones…
Car les corps cellulaires intègrent plusieurs messages et y répondent en émettant ou non un message nerveux.
Combien de connexions établit le corps cellulaire d’un neurone via les dendrites ?
On compte 100 000 synapses par neurone ! Tu comprends pourquoi au niveau du corps cellulaire un « tri » informationnel est réalisé !
Car ils innervent l’ensemble des organes.
Car ils sont intelligents.
Plusieurs réponses sont justes…
Deux pour être exactes !
Le cerveau et la moelle épinière concentrant les corps cellulaires des neurones sont qualifiés d’intégrateurs. C’est au niveau des corps cellulaires via les dendrites qu’arrive une multitude de messages nerveux. Au niveau du corps cellulaire, sera élaboré ou non un nouveau message nerveux, de direction centrifuge, qui circulera dans l’axone.

Question 2

La plasticité cérébrale…

Signifie que nos neurones sont capables de se régénérer.
S’observe par des imageries cérébrales, de type IRM.
Est due à la capacité de nos neurones à faire et défaire des connexions synaptiques.
Révèle l’importance de l’entraînement dans la performance.
L'entraînement a pour intérêt de stimuler et renforcer tes connexions synaptiques. Tu deviens alors plus performant.
Penses-tu qu’un neurone est capable de se multiplier ?
Non, tu dois le savoir !
Qu’observes-tu sur des IRM d’un violoniste et d’un non violoniste lorsque tu demandes aux deux cobayes de tenir un archet ?
La zone du cortex moteur montre une plus forte intensité de coloration sur l’IRM du violoniste. Cette intensité s’explique par une plus grande densité de connexions synaptiques.
Plusieurs réponses sont correctes, à toi de trouver lesquelles.
Notre cerveau est qualifié de plastique, car les connexions synaptiques, sont renforcées ou non, par notre environnement. Ainsi l’entraînement renforce les connexions. Si cet entraînement est arrêté, les connexions synaptiques seront diminuées.

Question 3

Un neurotransmetteur…

Est une substance chimique naturellement fabriquée par l’organisme comme la nicotine.
La nicotine est une molécule produite par le tabac.
Est une molécule qui circule dans le sang et qui agit à distance.
Il existe un cas de neurotransmetteur libéré dans le sang et non l’espace inter synaptique. Tu l’as vue l’an dernier, c’est la GnRH, libérée par les neurones hypothalamiques dans le système porte hypothalamo-hypophysaire = le sang. Dans ce cas, la GnRH n’est pas qualifiée de neurotransmetteur mais de neurohormone.
Est libéré dans l’espace inter-synaptique.
Est rapidement recyclé.
Où est libéré le neurotransmetteur ?
Pas dans le sang mais dans l’espace inter synaptique !
Quel peut être l’intérêt d’un recyclage rapide d’un neurotransmetteur ?
Recycler rapidement le neurotransmetteur permet de libérer de nouveau une salve de neurotransmetteurs dans le cas de l’arrivée d’un nouveau message…
Les neurotransmetteurs sont des molécules stockées dans les vésicules aux extrémités pré-synaptiques. Ils seront libérés dans la fente inter synaptique, lors de l’arrivée d’un message nerveux à l’extrémité pré-synaptique. Les neurotransmetteurs, tels que l’acétylcholine, la sérotonine, la noradrénaline, se fixent sur leurs récepteurs situés du côté post-synaptique.

Question 4

Le potentiel d'action…

Diminue en intensité le long de la fibre musculaire.
Se propage le long d’une fibre nerveuse : un axone ou une dendrite.
A toujours la même amplitude et la même fréquence.
A toujours la même amplitude, mais sa fréquence varie.
Qu’est-ce qu’un potentiel d’action ?
C’est une inversion brusque du potentiel membranaire. Il est constitué d’une dépolarisation, d’une repolarisation et d’une hyperpolarisation, dure en moyenne 2 ms. Son intensité est donc constante, seule sa fréquence varie.
Le potentiel d’action est le signal élémentaire du message nerveux électrique. Il se propage le long des fibres nerveuses.

Question 5

Les éléments d'un arc réflexe sont, dans l'ordre :

Stimulus – message nerveux sensoriel – récepteur – centre nerveux – message nerveux moteur – effecteur.
Message nerveux moteur – centre nerveux – message nerveux sensoriel – récepteur – effecteur – stimulus.
Stimulus – récepteur – message nerveux moteur – centre nerveux – message nerveux sensoriel – effecteur.
Stimulus – récepteur – message nerveux sensoriel – centre nerveux – message nerveux moteur – effecteur.
Par quoi commence un arc réflexe ?
Par un stimulus ! Sur quoi agit le stimulus ?
Sur un récepteur.
Comment appelle-t-on l’organe qui réalise une réponse comportementale ?
L’effecteur.
L’arc réflexe du réflexe myotatique, est monosynaptique. Il fait intervenir une seule synapse entre le neurone sensoriel et le neurone moteur.