Cours Stage - Plan et développement de la plante
Exercice d'application

Exercice : Contrôle génétique du développement des fleurs

L’arabette des dames (Arabidopsis thaliana) est une des plantes les plus étudiées pour comprendre le contrôle génétique du développement d’une fleur. On cherche à exploiter la formation de plantes mutantes qui présentent une organisation florale anormale.

À partir des informations extraites des documents, expliquer l’organisation florale particulière des mutants « pistillata ». 

 

Document 1 : Organisation florale d’une plante normale et d’un mutant à fleur dite « pistillata »

Fleur normale

fleurs1.png

Fleur du mutant « pistillata »

fleurs2.png

Diagramme florale correspondant

fleurs3.png

V1 : verticille 1 : 4 sépales
V2 : verticille 2 : 4 pétales
V3 : verticille 3 : 6 étamines
V4 : verticille 4 : 2 carpelles soudés formant le pistil

Diagramme floral correspondant

fleurs4.png

 

 

Les pièces florales sont représentées avec le même symbolisme dans les deux diagrammes.
Verticille : ensemble de pièces florales insérées au même niveau sur l’axe de la fleur.

 D’après www.acces.ens-lyon.fr et www.tuebingen.mpg.de

 

Document 2 : Contrôle génétique de la mise en place des pièces florales

Le développement des pièces florales est sous le contrôle de 3 catégories de gènes de développement (appelés gènes du groupe ABC) dont voici le modèle de fonctionnement

fleurs5.png

 

Document 3 : Nombre de différences entre les séquences des gènes du groupe A, B, C chez une plante à fleur normale et chez une plante à fleur mutée « pistillata »  

Gènes

Nombre de différences

Du groupe A

0

Du groupe B

1

Du groupe C

0