Cinquième > Français > Méthodologie > Méthodologie de l'écriture

MÉTHODOLOGIE DE L'ÉCRITURE

Accède gratuitement à cette vidéo pendant 7 jours

Profite de ce cours et de tout le programme de ta classe avec l'essai gratuit de 7 jours !

Démarrer l'essai gratuit

Écrire un pamphlet

Permalien

Télécharger la fiche de cours Les téléchargements sont réservés uniquements aux abonnés

I. Définitions

 

Pamphlet : c’est un discours satirique dans lequel on défend une cause en se moquant ou en critiquant ses opposants. Ainsi un pamphlet défend une idée en s’attaquant aux adversaires de cette idée, ce qui implique un certain nombre de procédés d’écriture plutôt agressifs, négatifs, prenant à partie l’interlocuteur ou le lecteur pour l’obliger à prendre position en faveur de l’auteur du pamphlet.

C’est un genre de l’argumentation qui appartient au registre judiciaire. Dans la rhétorique grecque, le genre de l’argumentation était divisé en trois registres : le registre épidictique avec l’éloge et le blâme, le registre judiciaire où on accuse ou défend quelqu’un, et le registre délibératif, où l’on pèse le pour et le contre avant de prendre une décision.

Satirique : vient de « satire », lui aussi étant un discours critique, négatif, qui vise à se moquer de quelqu’un. C’est un autre genre d’argumentation, avec le pamphlet, le conte philosophique, les blâmes, les éloges, etc.

 

II. Éléments à utiliser dans un pamphlet

 

Connotations négatives : portent sur les noms, adjectifs, verbes. Exemple : « Les infâmes détracteurs de la cause animale s’égosillent pour rien. » Les mots à connotations négatives sont en italique. « S’égosiller » est une image, qui se rapporte aux animaux, pour se moquer des détracteurs de la cause animale.

Questions rhétoriques ou interrogations oratoires : c’est une question à laquelle on ne répond pas. On la pose pour obliger le lecteur ou l’interlocuteur à admettre qu’on a raison.  Exemple : « N’avez-vous rien compris à la situation ? » On cherche à mettre en difficulté la personne en face de nous, l’obliger à admettre un point qui sert notre argumentation.

Ironie : c’est une manière de mettre en doute la vérité d’un jugement. Exemple : « Vous vous jugez supérieurs. » On met en doute le fait qu’ils soient supérieurs et le fait qu’ils se jugent supérieurs. On laisse planer le doute sur ces deux éléments pour pouvoir les mettre en difficulté.

L’accusation : sont aussi utilisée dans le blâme. Exemple : « Votre froideur nous met tous en péril. » On accuse la froideur des détracteurs de la cause animale, pour la mettre en relation avec le fait de mettre en danger les autres (par rapport à l’environnement par exemple). On pointe du doigt que la position adoptée par les autres engendre des désagréments, des inconvénients, voir un crime, une faute qui amènerait une correction, une rectification de la part du lecteur ou de l’interlocuteur.

 

Le pamphlet est donc un genre polémique c’est-à-dire virulent, vif et dynamique, parfois même agressif ou violent dans les arguments qui défendent la cause choisie.