Cinquième > Histoire-Géographie > Des ressources limitées, à gérer et à renouveler > L’énergie, l’eau : des ressources à ménager et à mieux utiliser

L’ÉNERGIE, L’EAU : DES RESSOURCES À MÉNAGER ET À MIEUX UTILISER

Accède gratuitement à cette vidéo pendant 7 jours

Profite de ce cours et de tout le programme de ta classe avec l'essai gratuit de 7 jours !

Démarrer l'essai gratuit

Eau et énergie, des ressources à ménager

Permalien

Télécharger la fiche de cours Les téléchargements sont réservés uniquements aux abonnés

Comment mieux gérer les ressources en eau et énergie dans un contexte de forte croissance démographique ?

 

 

 

Sur cette image, les points jaunes représentent les concentrations de population qui utilisent de l’électricité. Dans certaines parties du monde, il n’y a pas de points jaunes, il n’y a donc pas (ou peu) d’utilisation d’électricité, comme en Afrique ou en Sibérie.

Il y a un lien entre répartition de l’électricité, concentration de population et forte dépendance énergétique.

 

 

Cette carte illustre l’inégalité d’accès à l’eau dans le monde. En France, les habitants ont peu de problèmes pour se fournir en eau potable, mais ce n’est pas le cas dans tous les pays du monde. De nombreuses personnes doivent faire un grand nombre de kilomètres pour avoir accès à une eau qui n’est pas toujours potable. En 2018, près de 800 millions de personnes dans le monde n’avaient pas accès à l’eau potable.

 

I. Des besoins énergétiques nombreux, variés, et vitaux : l’exemple du Brésil

 

Depuis 1965, la consommation en énergie de la population mondiale a été multipliée par trois. Cette augmentation est le résultat du développement économique, de plus en plus énergivore. Parallèlement, la forte croissance démographique entraîne une augmentation de la demande en énergie.

 

Il existe deux types d’énergies :

- Les énergies fossiles se trouvent dans le sol (pétrole, gaz, charbon). C’est notre première source d’énergie principale, mais les réserves sont inégalement réparties sur Terre. Il s’agit d’énergies non-renouvelables : si toutes les ressources en énergie fossiles de la planète sont exploitées, il sera impossible de les remplacer.

- Les énergies renouvelables sont des énergies dont on dispose dans des quantités quasiment illimitées (biocarburants, électricité produite par des éoliennes, turbines hydrauliques ou panneaux solaires). Ces énergies apparaissent être des alternatives aux énergies fossiles. Cependant, elles ne permettent pas de répondre aux demandes croissantes en énergie.

 

Dans le monde, près d’1,2 milliard de personnes n’ont pas accès à l’énergie (pétrole, gaz ou électricité), comme par exemple au Brésil, dans le Nordeste où des milliers de personnes n’ont pas accès à l’électricité.

C’est pourquoi, il existe aujourd’hui une « course à l’énergie » dans laquelle sont engagés les États et les firmes transnationales pour trouver de nouveaux gisements d’énergies fossiles. Pour cela, il faut faire des prospections (fouiller les sous-sols continentaux et marins dans lesquels se trouvent de nombreux gisements). Le but des États est d’assurer leur indépendance énergétique vis-à-vis des autres puissances, c’est-à-dire d’avoir ses propres ressources énergétiques pour ne pas avoir besoin d’en acheter à d’autres États.

 

II. L’eau, une ressource vitale mais surexploitée : l’exemple de la Californie

 

Seulement 2,5 % de l’eau présente sur la planète est de l’eau douce. L’eau douce est inégalement répartie à l’échelle mondiale. Il y a des pays qui possèdent de grandes réserves en eau, tandis que d’autres y ont difficilement accès. Cette répartition inégale est aussi visible à l’échelle locale.

Dans certains pays, l’eau est inégalement répartie au sein de certaines régions, comme dans le sud de la Californie. Pour réussir à acheminer l’eau au sud de la Californie tout au long de l’année, il est nécessaire de recourir à des technologies que tous les pays ne possèdent pas. Aux États-Unis, il est possible de creuser profondément dans le sol pour accéder aux nappes phréatiques, y prélever l’eau et la faire voyager sur de grandes distances pour la faire parvenir aux villes qui en ont besoin.

À l’échelle mondiale, aujourd’hui, un tiers de la population mondiale est en pénurie d’eau, c’est-à-dire qu’elle n’a pas accès à suffisamment d’eau pour satisfaire la totalité de ses besoins quotidiens.

L’eau a plusieurs utilisations. Près de 70 % de l’eau utilisée sert à l’agriculture. Une grande partie est utilisée dans l’industrie (extraction minière, fonctionnement des usines). Elle est aussi utilisée dans les villes (fontaines, piscines, égouts) et dans les habitations (jardins, piscines privées, salle de bain et cuisine).

 

Conclusion

 

Il est nécessaire de mieux gérer les ressources. Pour cela, il faut effectuer une transition énergétique (arrêter d’utiliser les énergies fossiles pour n’utiliser plus que des énergies renouvelables). Cela demande des moyens technologiques importants et des ressources que certains pays n’ont pas forcément, et particulièrement les pays en voie de développement les plus pauvres.

L’eau doit également être mieux gérée, mieux consommée et moins gaspillée. Cela passe par une prise de conscience de la population et par les gouvernements, afin de mettre en place un certain nombre de mesures nécessaires à la protection de cette ressource inégalement répartie dans le monde.