Cinquième > Histoire-Géographie > Prévenir les risques, s'adapter au changement global > Prévenir les risques industriels et technologiques

PRÉVENIR LES RISQUES INDUSTRIELS ET TECHNOLOGIQUES

Accède gratuitement à cette vidéo pendant 7 jours

Profite de ce cours et de tout le programme de ta classe avec l'essai gratuit de 7 jours !

Démarrer l'essai gratuit

Prévenir risques industriels et technologiques

Permalien

Télécharger la fiche de cours Les téléchargements sont réservés uniquements aux abonnés

Qu’est ce qu’un risque industriel et technologique ? Comment le prévenir ?

 

I. Comment définir les risques industriels et technologiques ?

 

Un risque est un danger qui n’est pas arrivé mais qui est susceptible d’arriver, suite à un enchaînement d’événements qui pourraient le transformer en catastrophe. Les risques industriels et technologiques sont liés à l’activité industrielle, la production d’énergie (comme les centrales nucléaires) et aux transports (comme les pétroliers, ou les convois de camions de produits chimiques).

Ces risques existent depuis longtemps. Il y a constamment des risques liés à l’activité humaine. Cependant, certains d’entre-eux peuvent avoir un impact très important sur les populations, qu’il faut donc protéger. Ces risques sont la conséquence directe d’activités et d’erreurs humaines.

 

Quelques exemples

En 1984, une catastrophe s’est produite à Bhopal, en Inde : une usine a explosé en causant la mort de 20 000 personnes.

En 1999, le pétrolier Erika s’est échoué au large des côtes bretonnes et y a déversé sa cargaison de pétrole. En 1986, l’explosion nucléaire de Tchernobyl a eu un impact considérable et a pollué les sols pour de nombreuses années.

En 2001, l’usine AZF de Toulouse a explosé.

 

II. Comment réduire la vulnérabilité des sociétés ?

 

Pour réduire ces risques, il est nécessaire de faire de la prévention afin que la population puisse réagir et ne soit pas démunie. Les États, les villes ou les collectivités peuvent aussi mener des études sur les risques potentiels sur des sites ou des usines jugés sensibles. Ces sites sont appelés « sites SEVESO ». Ils sont considérés à risques et l’État met en place des règles, par exemple un périmètre de sécurité.

Il existe aussi des PPRT (plan de prévention des risques technologiques). C’est ce qui est mis en place au collège lors de la simulation d’un problème chimique, lié à un produit dangereux. Le but de ces simulations est d’apprendre les bons gestes à adopter dans le cas où une catastrophe se produirait à proximité.

Cependant, les pays en voie de développement n’ont pas les infrastructures ou les moyens nécessaires pour former la population. C’est pour cela que c’est souvent dans ces pays que les catastrophes sont les plus dramatiques et ont le plus d’impact sur les populations et l’environnement. Les secours et les moyens ne sont pas suffisants. Or, la réactivité a un impact direct sur la dangerosité d’une catastrophe.

 

Conclusion

 

L’impact des risques technologiques et industriels sur les populations est varié. Cet impact dépend du pays dans lequel la catastrophe se produit. Les conséquences d’une catastrophe seront moindres dans un pays développé car un certain nombre de règles seront immédiatement mises en place et permettront de réduire les effets d’éventuelles catastrophes. Il faut donc protéger la population des risques, en ayant recours à la préventionet en faisant intervenir l’État et les collectivités afin de limiter les conséquences d’éventuelles catastrophes sur les populations locales.