Première > Français > La poésie du XIXe siècle au XXIe siècle > Le symbolisme

LE SYMBOLISME

Accède gratuitement à cette vidéo pendant 7 jours

Profite de ce cours et de tout le programme de ta classe avec l'essai gratuit de 7 jours !

Démarrer l'essai gratuit

Le symbolisme

Permalien

Télécharger la fiche de cours Les téléchargements sont réservés uniquements aux abonnés

Période

Au XIXe siècle, en parallèle du romantisme et du Parnasse, un autre mouvement littéraire poétique fait son apparition : le symbolisme. Ce mouvement se prolonge jusqu’au début du XXe siècle.

 

Définition

Le symbolisme cherche à développer une littérature nouvelle qui évoque les choses au moyen des sensations et des impressions qu’elle provoque. Le symbolisme est une recherche du sens caché de la réalité.

Les auteurs symbolistes croient en un idéal caché dans le quotidien. Ils s’intéressent à l’occultisme et à l’ésotérisme, deux croyances spirituelles proches du monde paranormal.

La littérature symboliste emploie un procédé d’écriture se rapprochant de la synesthésie. La synesthésie est une manière de percevoir le monde au travers des cinq sens. Elle est employée en poésie, comme par exemple dans le poème Voyelles de Rimbaud dans lequel chaque voyelle est associée à une couleur différente.

Cette définition du symbolisme s’applique autant à la poésie qu’au roman.

 

Auteurs

La plupart des auteurs qui composent ce mouvement n’y sont pas forcément affiliés directement.

- Charles Baudelaire appartient au symbolisme. Ses textes sont généralement employés pour expliquer ce qu’est le symbolisme.

- Stéphane Mallarmé est un auteur clé du symbolisme en raison de son travail sur les sons afin d’obtenir un texte suggestif.

- Paul Verlaine est perçu comme l’un des meilleurs représentants du mouvement.

- Arthur Rimbaud est un auteur symboliste « malgré lui » puisqu’on le rattache au mouvement sans qu’il n’y ait jamais réellement participé.

 

Œuvres

- Les Fleurs du mal de Baudelaire, publié en 1857.

- Poésies, recueil de poèmes de Mallarmé publié en 1887 ou Un coup de dés jamais n’abolira le hasard publié en 1897.

- Romances sans paroles de Verlaine publié en 1874.

- Poésies, recueil de Rimbaud publié en 1869.

 

Citation

« Les parfums, les couleurs et les sons se répondent »

Baudelaire, dans Correspondances.

Ce vers régulier en alexandrin, composé de deux hémistiches de six syllabes traduit la recherche de Baudelaire, c’est-à-dire les liens existants entre les éléments. Cette citation est la définition poétique de la synesthésie.